vendredi 28 mai 2010

musicbookcrossing in NY

Dans ma valise j'avais emmené ça et ça pour les perdre dans New York.
C'est ce que j'ai fait dans Central Park 


(en espérant que les écureuils ou moineaux curieux comme des pies ne les auront pas volés avant)


Car j'ai trouvé qu'ils regardaient avec beaucoup trop d'attention ce que je faisais...



En même temps je me dis qu'un livre avec un chat en couverture même en français ça doit leur faire le même effet que chez nous ?

Et pour les CD je vois pas comment ils pourraient enlever le cellophane de protection, déjà que nous parfois on a du mal...

Je n'ai pas pu voir si ce que j'avais déposé est resté longtemps sur le banc, car le temps m'était compté pour profiter de la ville :

Maintenant j'essaie d'imaginer ce que sont devenus ce livre et ces CD et si nous aurons des nouvelles ?
Wait and See...

jeudi 27 mai 2010

New York girlie et un peu geekie NY2

Même si grâce à British Airways j'ai pu passer une journée de plus à New York ce fût hélas trop court.
Si la ville permet des hauteurs excessives de talons grâce à ses immenses trottoirs sans obstacles et quasiment sans crottes de chiens. La découverte de la ville se fait en chaussures confortables car j'ai marché là-bas en 4 jours bien plus qu'en une semaine de trekking au Maroc


Si vous n'êtes pas millionnaire la Pomme n'est pas le meilleur endroit pour faire du shopping car les boutiques de luxe sont légions et hors de prix.
Et voici rien que pour vous un diaporama pinky et girly :

mercredi 19 mai 2010

un jour j'irais la-bas...

Voilà ce jour est arrivé, je m'envole pour New-York ! Evidemment je suis ravie, même si je n'y reste que le temps d'un Week end.
Mon guide est prêt, un peu déçue quand même que le "Central Perk" n'existe pas en vrai ;-(
A moins de trouver quelques spots wi-fi, ça va être un Week end sans connexion le nez en l'air, mais un oeil vigilant sur les Manolo Blahnik des new-yorkaises.
J'ai quand même prévu de twitter mais d'une façon particulière (oui vous avez le droit de penser que je suis folle, ça doit certainement être un peu vrai ;-) 




Oui c'est un cahier pour y écrire des tweets ;-)



lundi 17 mai 2010

56e

C'est le 56e Tour de France de l'ABF, cette année je n'y serais pas mais j'aurais une pensée pour les dévoués bibliothécaires hybrides qui rédigeront moult compte-rendus et se noieront dans la grenadine...
Bon courage à eux et aux congressistes pour ce qui est un vrai marathon !
Retrouvez toutes les infos et les compte-rendus sur le blog du congrès
et les dessous du festival congrès sur le Twitter bibliolab et avec le hashtag officiel : #abf10

samedi 15 mai 2010

vendredi 14 mai 2010

blogonzeureux

L'occasion de la sortie d'un livre de Pol Dodu : "Mes disques improbables" pour vous faire découvrir si vous ne connaissez pas ce blog incroyable : chroniques de vie à travers des chroniques de disques plus que méthodiques : en effet comment peut-on se souvenir d'avoir acheté le disque des "Ablettes en 1985 à la clef de sol à Reims" ? ou bien d'un disque "offert par le père Noël à Chalons sur Marne le 24 décembre 1972" Ce blog décalé et plein d'humour est une véritable encyclopédie de la musique "vivante" ?

"... Amateur de musique, Pol Dodu, qui fit un temps usage du pseudonyme JC Brouchard, s'est fait offrir une guitare à Noël pour ses 10 ans. Il s'est vite rendu compte qu'il ne tirerait jamais rien de cet instrument et l'a refilé à et l'a refilé à son frère qui, lui, est devenu un guitariste de heavy metal reconnu. C'est en s'intéressant aux disques, en rencontrant des artistes et en tentant de faire partager ses enthousiasmes que Pol Dodu vit la musique..." 



lundi 10 mai 2010

trucs de filles

Suite au post sur la Burqa, j'ai récupéré quelques idées cadeaux plutôt sympas et très féminines, peut être à offrir pour la fête des mères ? (humour ! je plaisante ;-) 
Donc :



et :

et aussi :

samedi 1 mai 2010

PQR mon amour

Depuis le 27 avril les archives ainsi que certains articles de Paris-Normandie sont devenues payantes.

Au quotidien je n'ai pas le temps de lire Paris-Normandie et si d'aventure j'en avais l'occasion je ne pourrais pas puisque à l'ouverture de la bibliothèque les lecteurs se jettent sur la presse.
A la place, je fréquentais le site de Paris-Normandie, surtout depuis que ces derniers avait débauché notre journaliste préféré créateur de "Grand Rouen", site sur lequel beaucoup de rouennais se retrouvaient.
J'ai donc suivi Sébastien Bailly sur le site de Paris-Normandie, qui, gràce à cette arrivée, à trouver un nouveau souffle et un peu de modernité (le site, pas Sébastien Bailly ;-) avec, entre autres, un fil Twitter qui nous donnait les infos en temps réel.
Seulement voilà, maintenant quand le twitter de Paris-Normandie vous alerte, vous arrivez sur une page ou vous n'avez pas l'info, mais une proposition d'abonnement.
Cette semaine le twitter de PN annonçait le résultat de l'appel d'offres concernant la gestion du cinéma centre ville, je me suis donc précipitée pour savoir qui était l'heureux élu...


Et bah non ! Que nenni pour savoir il faut être abonné ! J'ai fini par apprendre par d'autres biais que c'était Richard Patry le directeur des cinémas d'Elbeuf qui avait obtenu cette gestion.
D'une manière ou d'une autre je pense que j'arriverais à trouver l'info qui m'intéresse. Mais le constat est navrant : j'ai désactivé le Twitter de PN ainsi que les fils RSS de mon Netvibes : à quoi bon les garder ?
Et je vais diversifier mes sources pour avoir les infos qui m'intéressent et au pire, j'attendrais le dimanche pour lire le "Journal d'Elbeuf" chez ma mère...
Je ne pense pas être la seule à agir de la sorte, ce qui me laisse à penser que ce choix n'est pas des plus judicieux. Le Paris-Normandie s'adresse à une population vieillissante en agissant ainsi, je pense que la Presse Quotidienne Régionale va perdre une partie d'un lectorat plus jeune et aguerri aux outils du web qui suivait le site, depuis la disparition de "Grand Rouen", lectorat qui faisait peut être aussi partie des contributeurs les plus actifs (et intéressants) du site. Lectorat habitué, élevé, avec la gratuité, ça me semble risqué de faire le choix après avoir ouvert les vannes de les refermer aussi brutalement, c'est là un des meilleurs moyens de se mettre à dos ce lectorat.
Je suis perplexe aussi sur la récupération des propos d'autrui : sur cet article concernant le cinéma de centre-ville quelqu'un a laissé un commentaire que seuls les abonnés peuvent lire, est-ce que l'abonné est prévenu que seuls les autres abonnés pourront lire son commentaire ? Que ses propos ne seront plus publics ? Ce genre de pratiques ne risquent-elles pas de refroidir définitivement les quelques volontaires restants et ainsi squeezer le débat ? Débat qui risque de se reporter et se disséminer sur d'autres blogs locaux ?
On pourra me répondre qu'il reste les forums ouverts à tous, mais d'après ce que j'ai pu lire ils ne font pas l'unanimité...

Et pis je sais pas vous, mais moi ça me fait pas envie !

Certes le journalisme est un métier et il est légitime de vouloir en vivre, en même temps j'ai un doute sur la viabilité économique de la solution choisie et sans vouloir remettre le couvert et avec la naïveté d'une lectrice lambda : pourquoi ne pas avoir fait le même choix que d'autres médias comme Télérama, Slate, Rue89... ?
Je suis virulente parce que j'avais envie d'une presse locale et régionale interactive, attrayante, sexy, collaborative et à la place on me propose un modèle restrictif, verrouillé.
Le retour à la réalité 1.0 est un peu dur, dommage mais ça sera sans moi.