dimanche 30 janvier 2011

c'est dimanche

Et aujourd'hui c'est féminisme (enfin féminisme c'est un bien grand mot)
Avec une campagne publicitaire pour au-féminin.com, j'ai souri en regardant quelques clips et affiches, j'espère qu'il en sera de même pour vous :
Mais avec quand même une suprise de taille : j'ai (re)decouvert que j'avais créé un album photo sur auféminin.com il y a plus de 11 ans que non seulement j'y ai toujours accès ce qui relève du miracle mais surtout que les photos qui sont en ligne je ne les ai même plus !!!!
je confirme donc :
"sur le net rien ne se perd" 

et pour vous faire partager ma joie je mets pour la première fois une photo de Generation Y :

retrouvée sur ce site 11 ans après :-)


samedi 29 janvier 2011

Born Bad

Jeudi soir au 106 avait lieu une soirée particulière celle du label Born Bad, particulière pour les rouennais car en dehors des groupes programmés, était présent un groupe mythique par sa rareté "Les Olivensteins".
En effet le label Born Bad édite la discographie de ce groupe composée à l'origine... d'un maxi 45tours de 3 titres ! Cette fois ce sont 13 titres qui sont proposé parce qu'à l'époque (30 ans) "Personne n'a appuyé sur le gros bouton rouge " [dixit Eric et Gilles Tandy respectivement chanteur du groupe et pour le second parolier et vendeur chez Melodies Massacre disquaire mais aussi label du groupe et d'un autre groupe célèbre les Dogs, Dominique Laboubée avait d'ailleurs, je crois, participé à quelques morceaux, en plus de prêter sa cave] 
Une belle soirée donc ou l'on pouvait croiser un nombre conséquent de bibliothécaires au mètre carré ;-) une ambiance donnée par des groupes parfois un peu brouillons dont le son n'était pas sans rappeler "Joy Division" et ces sonorités des années 80. Un retour vers le passé et nos jeunes années car la moyenne d'âge, ce soir là tournait autour de la quarantaine bien tassée, mais bon on était entre nous et c'est toujours un plaisir de retrouver quelques "anciens" :-)


Et le retour sur la toile de cette émission "Rock à Rouen"
Profitez elle risque comme la dernière fois de ne pas rester longtemps :


et un bonus déniché par @psychik rockin'Ghost
Rock, culture et politique à Rouen 

dimanche 23 janvier 2011

top of the pop

Non seulement cette année j'arrive bonne dernière pour la playlist 2010 (et pourtant ce billet a été entrepris le 20 décembre ;-)
Mais surtout je m'aperçois que j'ai un an de décalage car quasiment tout ce que j'ai écouté date de 2009 et il y a de fortes chances pour qu'il en soit de même cette année avec les playlists fournies par les discothécaires ou comme celle de Lionel Dujol , le temps de découvrir quelques pépites dans cette liste et on sera en 2012 (D'ailleurs il y en déjà deux qui ont retenu mon attention "Caribou" et "Sufjan Stevens" ;-)

Bref en 2010 dans les 5 albums qui m'ont plu il y a :

- Benjamin Biolay : "la superbe" et comme le coffret de sa tournée est sorti en novembre 2010, je le remets sans aucune mauvaise conscience dans ce classement. Je l'ai déjà dit j'ai adoré cet album, dommage la polémique  aura supplanté l'artiste aux cheveux (in)gra(t)s. Des regrets éternels aussi liés à cet album : j'avais mes places pour aller le voir, dernier concert d'une salle mythique rouennaise et .... Je me suis trompée de date !

- Carl Barât : éponyme Ok un ex des Libertines, dirty Pretty things, bla bla bla... Mais surtout un bad boy, une belle voix, de l'amour que voulez-vous on ne se refait pas ;-)


- Peter von Poehl : "mayday" oui encore une voix et un garçon. Plus sérieusement j'ai préféré cet album, au premier, je n'aime pas particulièrement la tendance folksinger mais cet album est l'exception qui confirme...


- La Maison Tellier : "l'art de la fugue" Et ce n'est pas parce que ce sont des rouennais ! Ils ont du talent, de belle mélodies, des sonorités cuivrées qui vous font voyager et vous émeuvent... Ca m'a suffit pour acheter l'album et l'écouter régulièrement. D'ailleurs 2010 aura été une année très rouennaise avec la (re)découvert des Dogs, le livre d'Alain de Nardis (ex "the Nurse") "un normand en Louisiane"


- Karen Elson : "the ghost who walk" Ca me désolait qu'il n'y ait pas de voix féminines dans ce top, alors in extremis je rajoute cet album d'un ex-mannequin certes et peut être un feu de paille mais en ce moment il m'accompagne et me fait trouver le temps moins long dans les bouchons rouennais... J'ai longtemps hésité avec les "Sexy sushis" ;-)



et sinon il y a aussi le Top 15 des orgasmes musicaux, Un peu décalé : les pires pochettes d'albums

Et histoire d'être un peu bibliothécaire quand même un livre : "le dictionnaire de la mauvaise foi musicale"
Dont j'ai extrait deux définitions :

- "Merde (c'est vraiment de la)" expr. Fort heureusement c'est aussi gratuit

- Mainstream adj (angl.) Vice typique de certains artistes obsédés par l'idée de séduire le plus grand nombre. Si votre interlocuteur igore le sens de ce mot anglais préférez le terme "aseptisé"

dimanche 16 janvier 2011

bibcamp11

Ce Week-end se deroulait le premier bibcamp organisé par la BUA d'Angers. Comme d'habitude ne comptez pas sur moi pour vous faire un compte-rendu, il y en aura foison et de toutes façons dans la mesure ou sur les 13 ateliers on ne pouvait participer qu'à 3 le CR serait obligatoirement lacunaire. Je vais donc plutôt faire un CR du off-before-after.
- Tout d'abord la douceur angevine n'est pas un mythe, surtout après les trombes d'eau parisienne... Bon de là à prendre un verre en terrasse (non-chauffée) au mois de janvier reste un acte inconscient de bravoure que nous avons quand même tenté.
- La géolocalisation dans Angers n'est pas à la portée de tous et je ne ferais aucun commentaire sur des bibs soi-disants geeks avec 2 téléphones bénéficiant de GPS et incapables de trouver l'adresse d'un restaurant... (Les talons de mes chaussures ont d'ailleurs rendu l'âme)
- Une organisation béton : le hashtag #bibcamp11 connu depuis plusieurs semaines qui a permis de faire monter le buzz, le blog, le delicious...
- L'accueil : alors là chapeau ! Quel plaisir d'être accueillis des la sortie de la gare et emmenés jusqu'à la BUA avec un petit (dé)tour touristique dans la zone industrielle d'Angers merci @Frankie ;-)
La BUA avait sorti le grand jeu tout en proposant un accueil totalement régressif pour le plus grand plaisir des participants : le buffet avec des Smarties, des fraises Tagada, des fruits frais,


du café bien sur mais aussi des jus de fruits mais autres que le traditionnel jus d'orange, nan nan du jus de fraises, de kiwis ! Et la cerise sur le gateau :

le badge contenant un code d'accès à un wi-fi qui a fonctionné sans aucune panne.
Et LE ticket pour un repas au restaurant universitaire, un vrai restauU comme quand on était étudiants !

- La journée s'est déroulée sous forme d'ateliers avec des problématiques que l'on retrouve régulièrement dans nos conversations, j'ai bien quelques regrets ceux d'avoir fait des choix d'ateliers trop classiques qui se sont révélés assez consensuels et parfois pas si différents de certaines journées d'étude, mais comme ces ateliers étaient basés sur la participation de tous les présents : je me dis que je n'avais qu'à prendre la parole et donner aussi mon opinion...
Mais bon pas facile quand vous êtes cernés par des représentants de BU dont les problématiques ne sont finalement pas si convergentes que ça avec les BM ;-)
Si j'ai été surprise de la maestria de certaine à nous emmener sur un nuage.... de Post-it, (mais attention des post-it géants j'en avais jamais vu de cette taille, ça me fait penser d'ailleurs au stylo reçu avec le kit du parfait bibcampeur : j'ai découvert qu'il y a de microscopiques post-it à l'intérieur du stylo!) J'ai bien aimé aussi le franc-parler de certains, ou encore la découverte de notions inconnues comme la "periphérie retinienne" développée à la BU du Havre,  au cours d'un atelier sur la possibilité de repenser les espaces en fonction des nouveaux usages (au passage un site interessant pour trouver une bib design)


- Du côté humain : mettre des pseudos sur des visages, je crois que c'était le challenge de beaucoup de participants... Certains y sont arrivés mieux que d'autres, Il aura manqué une photo de groupe ;-)


Le plaisir retrouvé de certaines conversations plus entendues depuis longtemps et la présence d'objets d'un autre siècle :

- en conclusion :
Merci 
et vivement
 le #bibcamp12


dimanche 9 janvier 2011

les jeunes, les moins jeunes et la toile

Vendredi soir je me suis rendue à l'invitation du collège de GenerationY pour m'informer des dangers d'internet sur les collégiens. 
En bonne mère de famille désireuse de préserver ma GénérationY de ce monde de prédateurs qu'est la toile, j'ai donc ouvert mes deux oreilles et écouté attentivement les mises en garde. Parce que c'est essentiellement ce dont il s'agissait surtout quand l'intervenante a commencé par un tonitruant :
75% des sites sur Internet sont pornographiques !
et comme certains perfides sur Twitter l'ont fait remarqué : 
ça laisse que 25% pour les sites de propagande néo-nazie et d’embrigadement terroriste :)

Et tout y est passé, même Wikipedia : "attention c'est pas bien, il vaut mieux aller au CDI consulter des ouvrages papier", par contre rien sur les copier/coller pour préparer des exposés à partir de n'importe quel site...
J'ai appris que le constat que j'avais fait avec Generation Y était une tendance nationale : l'abandon des skyblogs au profit de Facebook... Et le peu d'intérêt pour Twitter (réseau de vieux ? ceci dit tant mieux pour nous ;-)
Le sujet Hadopi évidemment a été abordé, le conseil étant de passer par des sites légaux de téléchargement plébiscitant ainsi la "daube" tout en ingurgitant en plus 30 secondes de pub obligatoire avant de pouvoir télécharger légalement Lady Gaga (qu'on aurait pu se procurer en toute légalité à la bibliothèque du coin, mais bon je dis ça je dis rien... ;-)
Et comme me le faisait remarquer un collègue est-ce que le nutritionniste du collège valide la pub obligatoire de 30s pour KFC ? (C'est très très long 30s quand on ne peut pas zapper).
Je passe sur les liens donnés et légaux comme "Jalons" de l'INA qui si je ne m'abuse n'est accessible qu'aux enseignants ? Ou encore "123 people.com" sans préciser que les résultats de ce site ne sont absolument pas fiables ? Je crois qu'il vaut encore mieux rester sur la bonne vieille méthode de googler son nom de famille pour vérifier sa E-réputation.
La partie sur Facebook était intéressante avec un rappel sur les paramètres de confidentialité, pas mal de parents présents découvraient ces paramètres. Cependant je crois qu'il aurait été intéressant de préciser qu'une fois que ces paramètres sont mis en places, le recours pour les parents de garder un oeil sur le compte FB de leurs enfants devient quasi impossible. Sauf comme il a été dit de se faire passer pour un "ami"... N'attendez pas après de telles bassesses à ce que vos enfants vous vouent une confiance illimitée et aveugle !
Bref ce que je regrette dans cette présentation c'est que l'accent n'ait pas été mis sur le dialogue, la confiance... Je préfère une Generation Y sensibilisée et prévenue qu'un contrôle parental  dictatorial et facilement hackable ! J'ai l'impression que le soir même quelques collègiens auront eu droit à une coupure du net sans préavis par des parents catastrophés !
Il faudrait faire quelque chose au niveau des parents et de leur pratique du net 

Nos enfants n'ont pas toujours accès à un internet sécurisé : Generation Y me rapportait qu'elle était allez chez une copine dont tous les mots de passe sur l'ordi familial étaient enregistrés y compris ceux liés à des comptes commerciaux (avec numéro de carte bleue évidemment !) ce qui laisse la possibilité aux enfants de la maison et .... aux copains de passer commande sur La Redoute, Amazon, ... pour le moins pire ;-)
C'est bien d'informer les enfants sur les dangers du net mais gardons en mémoire que si effectivement "nos enfants sont des anges innocents et ne savent pas se servir du net" ils auraient parfois des choses à nous apprendre et cela ne passera que par un dialogue et quelques heures passées ensembles devant l'écran, n'ayez pas peur de dire à vos enfants :
"Dis Generation Y tu m'expliques comment on fait pour se créer un compte sur FB ?" 
(Dans mon cas c'est elle qui m'a expliqué comment se servir de la bibliothèque Itunes ;-)


Et sinon pour l'anecdote Generation Y ayant eu droit à la même présentation plus tôt dans la journée, le soir après discussion elle s'est rendue compte que j'avais toujours accès à ses albums photos sur FB au même titre que le reste du monde ! Bilan elle a tellement verrouillé son compte que plus personne ne peut l'ajouter comme amie ;-)

mercredi 5 janvier 2011

du bon usage des réseaux sociaux...

... Ou l'art de présenter ses voeux virtuels.
L'avalanche de mails, DM, tweets, billets, ... (sans aucune originalité) sur les messageries, murs, TL,... et autres supports de communication me fait sortir de mes gonds tant cela devient ingérable.
C'est dommage parce qu'au départ il s'agit d'avoir une pensée pour des gens que l'on apprécie. On se devrait donc d'être reconnaissant de toutes ces bonnes intentions ? Et bien non ! Trop c'est trop !
y'en a marre !
Tellement marre que si cela continue je vouerais une admiration et une reconnaissance éperdue à tous ceux qui auront l'originalité d'envoyer des voeux sur une simple carte manuscrite passée par la poste !

Je vous propose donc quelques suggestions pour éviter de vous faire blacklister (liste non exhaustive à compléter en com' si vous en avez envie) :
- Commençons par les envois mails de cartes avec des flocons de neige animés en flash ou l'on clique sur les cadeaux pour afficher un par un les voeux (amour, bonheur, santé,...) de votre correspondant, c'est STOP, vous arrêtez tout de suite ! c'était bien il y a.... heuu... 5, 10 ans, bref c'était bien au début d'internet. 
- Les mails avec un powerpoint et au choix des papillons, des chatons, des angelots et la musique neuneu qui va bien vous oubliez aussi... Au bout du 5e reçu le destinataire à juste envie d'égorger un chaton.
- Il faudrait voir aussi à utiliser la fonction copie cachée dans les mails afin d'éviter que le destinataire du mail ne se rende compte que vous envoyez exactement le MEME message à toute la terre. Surtout quand la terre entière fait REPONDRE A TOUS (là vous sentez à nouveau l'envie d'égorger non pas un chaton mais la portée complète)
En résumé, non les cartes virtuelles ne remplacent pas votre cerveau, oui comme pour le courrier autrefois, il faut vous creuser un peu les méninges et si l'inspiration vous manque, faites sobre et concis, vos destinataires vous en seront reconnaissants. 
- Les SMS : pas vraiment de conseils sinon que OUI il y a des gens qui dorment à 00:01 le 1er janvier, parce qu'ils travaillent le lendemain et NON ils n'ont pas éteint leur téléphone parce qu'ils s'en servent comme réveil... 
L'effet Tekitoi : OUI il faut signer ses SMS parce qu'à Noel tout le monde a eu un nouveau téléphone en cadeau, et donc un nouveau numéro, et si vous avez récupéré vos contacts eux n'ont pas récupéré votre nouveau numéro ! 
La touche finale : à 1h du matin, complètement bourré ivre vous envoyez un message incompréhensible pour souhaiter la "conne année" (On ne se méfie jamais assez des correcteurs automatiques ;-) imaginez la tête de votre correspondant hagard qui se voit traiter de "conne..." (en plus des chatons vous êtes autorisé à égorger l'angelot innocent ;-)
Voilà pour les mails, maintenant passons aux réseaux sociaux
- Twitter : Super, vous dites-vous, 140 caractères et hop c'est bouclé ! 
Non non, ça ne se passe pas comme ça : comme vous êtes omniprésent et super réactif vous avez déjà énervé tous ceux qui bossaient pendant les vacances, en souhaitant "bonnes vacances A TOUS" pensant que la trève des confiseurs concernait tout le monde. Cas que vous aggravez en souhaitant un bon réveillon à vos followers... Et vous finissez de vous grillez définitivement en twittant à 00:00:01 "happy new year" parce que Twitter tout le monde le sait c'est essentiellement anglophone, donc... A EVITEZ !
Méfiez-vous aussi quand vous répondez à quelqu'un qui twitte des voeux génériques si vous lui répondez, il vous faudra faire de même avec tous vos followers qui procèderont de même, sous peine de remarques acerbes : "et moi, je sens le pâté ?(pour rester polie)" 
Sur Twitter, le mieux est d'aller à l'inverse du mode de fonctionnement habituel : attendre, ne pas se précipiter et twitter ses voeux quand tout le monde l'a déjà fait : vos followers auront le sentiment que vous leur répondez personnellement et les autres s'en f.... 
Passons à :
- Facebook : alors là attention terrain miné : la gaffe vous guette tapie derrière le mur ! 
Tout d'abord les DM : même mise en garde que pour les mails avec les restrictions liées à FB, ce n'est pas une messagerie : y'a pas de copie cachée et le nombre de destinataires limités ce qui fait que lorsque vous recevez un DM où, par exemple, les destinataires se prénomment toutes Sophie, ce n'est pas que vous avez a faire à un fétichiste (quoique ;-) mais à quelqu'un qui a beaucoup de contacts et traitent ses envois par segment alphabétique... Ou qu'il a décidé de personnaliser ses mails : "chère Sophie, je te souhaite.... bla bla...." Ils sont ou déjà les chatons ? y'en a pas d'autres à égorger ?  
Le mur ou le grand bordel : plusieurs cas de figure qui vous amèneront au même constat : Dans une semaine vous ne saurez plus à qui vous avez souhaité la bonne année. Là aussi, vous risquez de ruiner tous vos efforts, parce que vous aurez répondu sur son mur à la cousine, parce qu'à cette même cousine vous aviez déjà souhaité une bonne année par l'intermédiaire du mur de sa soeur, parce qu'elle vous aura répondu sur votre mur et qu'en plus de la remercier en retour vous lui aurez à nouveau souhaité bonne cette pù*$^ù*$ d'année 2011 ! 

Stooooooooooooooooop ! 

Les voeux dans tous les cas sont des messages personnalisés 
gardez toujours en mémoire que vous vous adressez à des individus ! 
(L'effet listing clientèle est insupportable)
et si il n'y a pas de règles préétablies, il est des usages à respecter

Ci-dessous un exemple bizarre de carte de voeux reçue 
trop personnalisée ? 
Et vous c'est quoi votre pire carte de voeux 
reçue ou envoyée ?
(car on n'est pas à l'abri d'un faux-pas ;-):

Related Posts with Thumbnails