lundi 23 avril 2012

Douce France

Pour une fois je vais me fendre d'un billet politique, parce que je suis agacée des réactions étonnées, de ces airs outragés devant les résultats de Marine Le Pen.
Comme si on n'avait rien vu venir ? C'est à chaque fois pareil depuis 30 ans, petit à petit le FN grignote des voix. Je ne veux pas jouer les pythies mais cela fait quand même des mois qu'on le sentait venir. Mais bizarrement à chaque fois que j'en parlais autour de moi on me disait avec assurance mais non elle est au plus bas des sondages ! Bien sur...
A chaque élection j'ai toujours ce souvenir qui remonte de l'époque ou j'étais jeune bibliothécaire idéaliste, naïve et pleine de... préjugés :
Je faisais une tournée en bibliobus dans un coin reculé d'un département très rural et croyez-moi, quand je dis rural, vous ne pouvez le comprendre que si vous savez ce qu'est la vie d'un ouvrier agricole dans un désert social. Bref j'avais un lecteur super sympa qui montait dans le bus pour emprunter des livres et des CD pendant cette tournée. Il prenait des livres d'architecture, d'art, de la musique classique, toujours poli, aimable, je l'aimais bien. Quand il passait c'était un plaisir d'échanger avec lui. Dans le même temps, j'avais un peu de mal avec un autre lecteur bourru, parlant fort qui venait avec ses bottes en caoutchouc et garait n'importe comment sa vieille fourgonnette blanche. Ce lecteur me parlait des splendides coqs faisans qu'ils avaient tués à la chasse et c'était tout juste si il ne m'en aurait pas apporté un dans le bus ! Tout comme l'autre lecteur il venait régulièrement et empruntait des livres, lui c'était plutôt des romans policiers. Je vous laisse imaginer si on m'avait posé la question lequel j'aurais imaginé à tendance FN...                                                                              Et puis un jour, on arrive dans la commune, le bus manoeuvre pour se garer et là... Toutes mes illusions se sont cassées la g... Je me suis trouvée nez à nez, devant le pare-brise avec les panneaux d'affichage électoraux ou trônait fièrement mon lecteur... super sympa, annonçant son engagement pour le FN qui le faisait se présenter aux élections !                                                                                           Le choc ! Et devant mon effroi le chauffeur du bus de me dire mais qu'est-ce que tu t'imaginais ? ici un habitant sur deux vote FN ! (ndlh : on y disait aussi la messe en latin !) Toute la matinée j'ai eu devant moi cette affiche, qui à chaque fois que je levais les yeux me rappelait ma naïveté et mes préjugés comme une mauvaise conscience. Imaginez quand ce lecteur plus vraiment super sympa est venu chercher ses livres ! Imaginez aussi quand mon autre lecteur bourru est monté dans le bus alors que l'autre s'y trouvait et que je les ai vu se serrer la main, découvrant ainsi que ce lecteur chasseur était de gauche ! Imaginez quand je l'ai entendu souhaiter en le tutoyant à mon lecteur FN bonne chance pour les élections !

Cet évènement m'a traumatisé mais il me protège dorénavant des jugements à l'emporte-pièce en fonction d'un comportement ou d'une attitude. Je sais que moi aussi je peux être pleine de préjugés.
Oui je me méfie, maintenant j'essaie d'écouter, d'analyser et d'aller vers ceux pour qui au premier abord je n'ai aucune empathie.
Et ces personnes sont de plus en plus nombreuses, des gens du quotidien comme vous et moi, pas spécialement des fachos non des gens qui n'en peuvent plus, ne savent plus vers qui se tourner et tentent l'extrème en se disant que de toutes façons ce ne sera pas pire ? Mais aussi des gens arrogants qui ne se cachent plus pour afficher leur tendance politique ! Hé oui aller vers eux aussi ! (et pour ça le métier de bibliothécaire est une excellent école ;-)

Il ne s'agit pas de s'enfermer dans sa dignité, de prendre des airs outragés en considérant un français sur cinq comme un facho en puissance. Non il faudrait plutôt arrêter de se voiler la face, arrêter ce mépris pour ce français sur cinq et descendre de son nuage pour ouvrir un peu ses oreilles, le rejet n'a jamais été une solution.
Alors oui bien sur indignez-vous comme le disez une twitteuse hier soir c'est bon pour la santé morale mais après ? Après on fait quoi ? Il se passe quoi une fois qu'on s'est bien indignés ?
On attend les 21% pour les prochaines élections ?

mercredi 18 avril 2012

non, non, non..

... Arriver sur mon blog en tapant "escarpins semelle rouge pas chers" c'est tout simplement pas possible !
Je le dis et redis semelle rouge = Louboutin ! Bon sang combien de fois faudra-t-il vous le dire ?


Ou alors c'est parce que vous vouliez retrouver cette photo ? 


Même Pixelle trouve ça lamentable ! 




lundi 16 avril 2012

Tout ça pour ça

Ca y est enfin ! Après 10 ans de travaux on peut découvrir le nouvel environnement de la gare St Lazare :

Finis les baraques de chantier et autres palissades :

Pour laisser place à un magnifique... centre commercial !

Ou l'on retrouve la même chose que partout ailleurs, voire même, à deux pas, Passage du Havre, bizarre ce choix dans le quartier mythique des grands magasins parisiens ? 
Sauf erreur de ma part, on arrive à 4 Starbucks dans le quartier dont deux dans la partie restaurée...
Et toujours pas un seul à Rouen ! 

Si je suis fan de la marque et si on voit bien que la restauration a été faite dans l'amour de l'art, on est quand même très loin du mythique Train bleu de la gare de Lyon

Non vraiment, je trouve cela très décevant, 10 ans pour ça !

Sinon ce passage éclair à Paris a été l'occasion de faire d'autres photos, en plus de passer un agréable moment avec quelques discothécaires :-)

D'assister à une attaque en règle de pigeons pour une poignée de cacahouètes 

De voler quelques portraits en attendant des trains 

De m'amuser avec des lignes 


Et puis une petite dédicace à "Tribulations d'une bibliothécaire" et à @laurelef ;-)

Oui il était bien au caramel à la fleur de sel :-) 

dimanche 8 avril 2012

crise de foi(e)

Atention je vais faire ma ménagère de base :
Hier je me suis rendue à la manif no-Kindarena,

pas que pour goûter les (très bonnes) pâtes à tartiner maison réalisées par @laurelef mais aussi pour tenter de me forger une opinion car j'ai du mal à me faire la mienne.

Ferrero entreprise située dans l'agglo rouennaise a, contre monnaie sonnante et trébuchante, pu faire ce qu'on appelle du namimg c'est à dire donner le nom d'une de ses marques à un futur palais des sports le "Kindarena".

Mon avis qui n'engage que la ménagère de moins de 50 ans que je suis, est que le nom est très très moche, mais surtout et c'est là que je vais me faire encore des copains, c'est que cela ne me choque pas plus que cela qu'une entreprise qui a pignon sur rue dans l'agglo, qui est un employeur local qui ne délocalise pas (suffisamment rare ces temps-ci) aide à financer un bâtiment public, certes ce n'est pas du mécénat et personne n'est dupe.

Maintenant peut être que le choix ne s'est pas fait dans l'exercice d'une démocratie pleine et entière au sein des assemblées collectives élues. Mais ça je n'en sais rien et je laisse les politiques en débattre et faire leur boulot.

Mais dans tout ça ce qui m'inquiète le plus c'est à l'heure d'internet , des autoroutes de l'information, de l'infobésité, les gens sont encore moins informés qu'il y a 10 ans et ça, ça me pose vraiment question pour l'exercice de la démocratie.
J'avais déjà constaté l'ignorance de mes congénères lors des manifestations des Anonymous VS Acta, mais je l'ai encore constaté cette fois pour le Kindarena : Beaucoup autour de moi pensait qu'il s'agissait d'un nom composé de :
Kinder et Arena 
(autre marque sportive très connue ;-) 

Alors même si je n'ai pas une opinion tranchée,  la démarche du no-kindarena me parait salutaire et nécessaire quant à l'information de la ménagère de moins de 50 ans & co.

Et sinon pour l'anecdote, j'ai eu droit à un incident diplomatique quand Generation Z, que j'avais emmené afin qu'il sache pourquoi plus tard il sera gros, a lu ça :


"Quoiiiiiiiiiiiiiiiii ne me dis pas qu'on ne va pas avoir de chocolats pour Pâques ?"
Voilà Dimanche en allant cherchez vos oeufs dans le jardin ou autour de la table pascale vous aurez un sujet de conversation : pour ou contre le Kindarena ? 
Alors peu importe si tout le monde n'est pas d'accord mais vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas...



lundi 2 avril 2012

un jour d'Avril en Normandie

Des billets en gestation 
mais du temps qui fait défaut 
L'envie aussi de sortir de l'hiver 
et de profiter 
de ce temps anormalement beau !