jeudi 26 juillet 2007

Sea, Sex and Sun

Pour la désaddiction c'est raté ! Même en vacances j'arrive à trouver de la matière

Comme chaque année les vacances sont le moment de lectures « estivales », des magazines essentiellement, car plus pratiques à emporter sur la plage ou à la piscine et puis en bonne bibliothécaire que je suis, j’ai horreur d’emmener un livre à la plage…
Pour la première fois, cette année, j’avoue avoir lue une revue cachée dans une autre pour qu’on ne la voie pas !
Un comble !

Revue que j’avais achetée parce qu’un bibliothécaire pensait qu’elle faisait partie de mes lectures, vexée comme un pou, car ce magazine est pour moi empreint d’une image vieillotte, datée, et surannée.
Je l’ai donc achetée…
Un peu surprise dans un premier temps de trouver cette revue vendue sous plastique
Je pensais trouver à l’intérieur le paréo qui ferait de moi une sirène
ou les tongs dernier chic pour crâner à la piscine !
Que nenni !

Hé oui !
Même Marie-Claire se met au sexe !
Mais attention ils ne font pas dans la dentelle de l’érotisme !
Cette année c’est ultra-sexe comme l’annonce le fameux supplément de 69 (Oups : 68 pages)…
Y’a même un bibliothécaire qui témoigne ! (la tendance se confirmerait-elle ?)

Déjà que chaque année l’encombrant numéro spécial sexe des « inrocks » est l’objet de débats au sein de la bibliothèque sur une éventuelle censure ce à quoi je me refuse, par chance, jusqu’à présent, sa parution s’est toujours faite pendant la fermeture de la bibliothèque, ce qui nous évite d’avoir à mettre ce numéro et sa couverture suggestive en présentation sous les yeux de tous les usagers (il est quand même très très hot).

J’imagine assez bien annoncer à nos lectrices de la presse féminine que :

"Non, nous n’avons pas le dernier numéro de Marie-Claire car il est censuré !"
Ou encore comme c’est le cas dans certaines bibliothèques ou les suppléments sont retirés et donnés à part au moment du prêt :

Exemple de la ou du –thécaire qui vient de passer un ¼ heure à chercher le patron qui allait avec le « Modes et travaux » n°165998 du mois de mars 1999 et qui redoute de devoir réitérer la même opération, s’adressant à la lectrice en face d’elle, avec le tact et la diplomatie inné à tout -thécaire :
« Il y a un supplément spécial sexe avec ce numéro, vous souhaitez l’emprunter aussi ? »
Ou encore :

Le cas de la ou du –thécaire (beaucoup moins fréquent ;-) qui s’économise et s’adressant au collègue derrière lui :
« Hé ! Machin, tu me cherches le supplément spécial sexe du Marie-Claire n°660 pour la dame, steplait ? »

Bien sur tout ceci est de la pure science-fiction ;-)
Sauf pour les suppléments…


Des que je rentre je vérifie que nous ne sommes pas abonnés à Marie-Claire ;-)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

voilà qui rappelera surement des souvenirs à certains ;)
Mercredi après-midi, forte affluence... un jeune (tout juste pubère) bien content de trouver UN -thécaire à qui demander discrètement, caché dans un rayonage, sous le sceau de la solidaire confidence masculine, un doc sur LA question...
et là, le dit-thécaire qui de l'autre bout de la section interpelle à la cantonade :
"Hey ! quelqu'un a vu le guide du zizi sexuel ?!?"

... il y a des moments comme ça, on est seul au monde ...

vstaub.

Related Posts with Thumbnails