jeudi 13 mars 2008

nouvelle ère (de jeux)

Ces derniers temps, j'ai l'impression de vivre un épisode de sience-fiction.
Il souffle sur notre profession un vent... pour le moins rafraîchissant
Certes, il y avait déjà eu des prémices avec le bibliobsédé et sa cage aux bibliothécaires, Couv ill en coul...
Et maintenant il y a la BU d' Angers et sa gestion des retards pour le moins originale...

On ne peut que se réjouir de savoir qu'il y a dorénavant des gamers, voire des conservateurs tatoués dans nos bibliothèques (il paraitrait même que des bibliothécaires ont plus de jeux vidéos que de livres ! je vous rassure il s'agit là d'une légende urbaine, personne n'a pu le vérifier).

Certains diront qu'ils ne s'agit là que de futilités qu'ils seront bien vite rattrapés par le sérieux de la profession (pourvu que non ;-)
Pour ma part, je crois que derrière cet humour potache se cache une réelle réflexion sur notre métier, une vraie prise de conscience des enjeux en cours, du danger qui plâne au dessus de notre profession, cette apparente futilité est à la mesure de l'angoisse qui nous étreint, même si le biais choisi n'a pas fini d'étonner, enfin c'est toujours mieux que de déverser son fiel sur les collègues.
Ma crainte (bin oui j'ai quand même quelques réserves, entre autres : je ne sais pas jouer aux jeux vidéos ;) vient des usagers et même des plus jeunes dont le sérieux me fait peur.

Quand je vois parfois certains de nos lecteurs se plaindre du fait, que nous, bibliothécaires faisons trop de bruit, de nous demander de baisser la musique ou mieux de la changer, alors que l'on est dans un espace dédié à la musique, voire même de reprendre à leur compte notre célèbre et mythique :

"chuttttttttttt"

Je m'inquiète de ce basculement et je me me demande, on m'a changé d'univers, je suis entrée dans la 4e dimension ? Second Life est devenue la vraie vie ?
Je vérifierais tout cela demain aux biblioblogades, et après avoir planché sur les bibliothèques hybrides, je reviens vous dire ce qu'il en est ...




PS : Vous croyez que ça va être possible de demander un stage formation WII au CNFPT ?

4 commentaires:

detoutsurrien a dit…

Des conservateurs tatoués ??? Tu peux donner des noms ?
Pour les jeunes, ils sont vieux avant l'âge. C'est moche... Les bibliothèques vont devenir des maisons de retraites pour jeunes vieux ;-)

Mc a dit…

Je me souviens, étudiante, avoirs passé de longues heures à la bibliothèque... j'y cherchais ce que je n'arrivais à trouver nul part ailleurs, pas même chez moi : du calme, de la tranquillité, du silence. C'était l'image que je gardais des bibliothèques de mon enfance, un lieu de répit, de travail, et de culture à l'écart du reste.

Bon en même temps c'est vrai que demander le silence dans un espace musique...

Bib en folie a dit…

Si tu parviens à convaincre le CNFPT pour le stage Wii tu me le dis je viens!!!! Parce que partis comme ils sont partis on aura le stage Web 2.0 quand on sera passés au web 5.0!

Anonyme a dit…

Pour poursuivre le débat :

http://www.oeil-cynique.org/spip.php?article195

Cordialement,

Olivier