mercredi 9 avril 2008

Rayon bleu

Le Blu-ray aura donc fini par gagné la bataille contre le HD-DVD, non pour des raisons qualitatives, mais comme ça avait été le cas entre la VHS et le V2000 en son temps, tout simplement pour des histoires d'argent.

La question qui se pose est de savoir combien de temps mettra le Blu-ray pour remplacer le DVD, même si je reste pour ma part très sceptique sur le fait qu'il le dépasse un jour : le contexte n'est plus le même, et les ménages après s'être débarassé de leur K7 vidéo (enfin pas tous, moi j'ai encore les miennes ;-) s'être acheté un lecteur DVD et reconstituer leur collection en DVD, les ménages devraient renouveler l'opération ? Surtout qu'à Noël le cadeau de circonstance aura été de changer le vieux lecteur DVD (au moins 3 ans !) contre un nouveau lecteur qui permet aussi l'enregistrement (ceci dit, c'est les mômes qui sont contents car ils récupérent le lecteur DVD dans leur chambre, enfin, sauf les miens : ils n'ont pas la TV dans leur chambre ;-)
Donc je n'y crois pas vraiment, j'ai plutôt l'impression, une fois de plus, que les deux vont cohabiter pour les plus geeks d'entre nous, adeptes d'écran géant plasma et de son dolby surround truc. Car les platines blu-ray permettent la lecture des DVD (mais pas l'inverse !) et pour l'instant les premières platines coûtent dans les 350 € (oui je sais elles vont baisser) et il faut aussi prévoir l'écran full-HD pour profiter pleinement de ces nouvelles technologies.
Par contre, je suis convaincue comme l'article paru dans "l'Ordinateur individuel" (n° 204 Avril)expliquant que le blu-ray pourrait s'implanter avec le développement de la VOD, ou plutôt avec les offres des FAI et de leur box.

Le blu-ray, qui est pourtant un support, pourrait, et c'est là le paradoxe, entrer dans nos foyers par la dématérialisation. Comme le dit "l'Ordinateur Individuel" : pas besoin d'acheter une nouvelle platine, Avec une box ADSL et une console de jeux vous aurez accès à la haute définition !
Vous me direz, mais pourquoi autant de tentatives pour deviner ce qui marchera ou pas ?

Parce que quand on travaille dans une bibliothèque constituée, on peut se dire qu'on va pour l'instant continuer avec les supports encore existants, mais quand dans la collectivité qui nous emploie, il y a un projet de médiathèque, on se pose des questions sur le support ou pas à choisir, même si je pense qu'il faut conserver des supports, l'offre dématérialisée est par trop insuffisante à l'heure actuelle et ne couvre pas toutes les pratiques de nos publics (les migrants digitaux :-) et aussi tant que nous n'aurons pas trouvé (créé ?) un nouveau modèle de bibliothèques qui nous évitera peut être ces grands écarts.
Si les budgets le permettaient, l'idéal serait bien sur de proposer un maximum de supports (y compris des jeux ;-), d'offres dématérialisées in & out la bibliothèque !


Pour mémo :
Le DVD = apparu en 1995, 17 go (double couche et double face)
Le blu-ray = 50 go (double couche)

Aucun commentaire: