mercredi 3 février 2010

un nouveau président

Et bien voilà ça y est, un nouveau président à la tête de l'ABF et le signe d'une ouverture avec un bibliothécaire qui est aussi de formation discothécaire !


Pascal Wagner nouveau président de l'ABF a même eu la gentillesse de répondre à quelques questions pas très sérieuses ni très bibliothéconomiques et un peu décousues ;-)
Voilà si vous souhaitez en savoir un peu plus sur ce nouveau président a qui l'on souhaite la bienvenue et beaucoup de courage :

Ca fait combien de temps que tu es dans le métier ?


je dirais environ 47 ans : quand j'étais petit, ma mère était bibliothécaire à la B.U. sciences de Montpellier. Certains jeudis, quand elle ne savait que faire de moi, elle m'emmenait, car j'étais un enfant très sage. j'ai donc estampillé mon premier livre vers six ou sept ans...
Plus sérieusement, j'ai passé le CAFB en 1979 (option discothèque), et j'ai fait des vacations à la bibliothèque municipale de Montpellier. Puis, j'y ai été embauché comme sous-bibliothécaire le 15 avril 1981 pour constituer la "Discothèque de prêt".
J'ai quitté la BM de Montpellier en septembre 2000 pour intégrer St Jean de Védas, pour m'occuper du secteur vidéo. Puis Caty Galdin, la première directrice (et géniale conceptrice) de la médiathèque a décidé de partir, et j'ai été nommé directeur.

Et avant ? As-tu toujours voulu être bibliothécaire ?

Non, je voulais être inventeur, réalisateur, architecte, chanteur de rock... Mais bon, il y a un moment où il faut devenir à peu près raisonnable.

As-tu un chat ?

non, au grand désespoir de ma fille cadette. Mais la femme de ma vie n'est pas vraiment emballée par l'idée... Mais j'ai eu une chatte extrêmement prolifique quand j'étais jeune, pendant environ douze ans.

Combien de temps as-tu été discothécaire ? (quand même si tu avais une anecdote croustillante, ce serait bien...)

Dix-neuf ans comme discothécaire. Une des anecdotes les plus croustillantes : j'ai déménagé la discothèque de Montpellier trois fois. La seconde fois, à "Fellini", j'étais en train de régler les pieds de la banque de prêt qui avait été transportée par les déménageurs avec mon "leatherman tool", et j'ai entendu : "Monsieur Wagner n'est pas là ?" "Si, si, il est là, sous la table" . C'étaient Georges Frêche et le DGS de la ville.

Par quoi vas-tu commencer en tant que président de l'ABF ? As-tu un programme ?

Je ne vais pas commencer par quelque chose en particulier, il va falloir tout faire à la fois : congrès, relations internationales et notamment aide à Haïti, Formation Abf, renforcement de l'interassociation tout en préservant la spécificité de l'ABF. Mais il y a le personnel permanent de l'ABF qui est très performant, et puis un bureau qui, j'en suis sûr, va tourner très fort. Le plus connu des autres membres du bureau est Dominique Lahary. On ne risque pas de s'ennuyer.

C'est quoi le web 2.0 pour toi ? (sans regarder wikipedia, comme ça sans réfléchir)

Sans réfléchir ? Les hybrides de l'ABF. Sérieusement, c'est ce qui me vient à l'esprit spontanément. [yesssssssss ! (note de la DLH)]

Question d'un internaute : on reproche à l'ABF de ne pas être très présente sur le web (national et international à l'instar de l'ALA) et sur les réseaux sociaux : comptes-tu y remédier ?

Oui. Du moins pas moi tout seul, mais vous, nous, toi...

et biblio-fr ? ton avis : oui / non / peut être ?

Oui. Les préalables : que le nouveau site de l'ABF tourne rond, qu'on voie qui peut le modérer et comment en fonction de la solution technique retenue parmi les propositions des hybrides, qu'on se cale avec l'ENSSIB et d'autres acteurs de la profession qui ont aussi des projets.

En quoi le fait d'avoir été discothécaire va-t-il avoir une influence sur tes actions ? Vas-tu en tenir compte ou tenter d'en faire abstraction ?

Ça aura forcément des influences sur mes actions. J'ai été vidéothécaire pendant quatre ans, aussi. Ça oblige à voir les choses globalement. Donc, je n'en ferai pas abstraction. Par contre, je sais aussi que la maladie qui consiste à s'enfermer dans sa spécialité comme dans une tour d'ivoire touche parfois quelques discothécaires. Mais pas seulement eux. Je ne pense pas que la polyvalence absolue soit une bonne chose, mais la spécialisation absolue n'est pas non plus une bonne chose. Mais en réalité, l'immense majorité des collègues savent très bien faire la part des choses, pourvu qu'on les laisse un peu respirer et échanger.

Questions bonus :
as-tu un compte twitter ? un compte Face-book ? autre ?


Non, mais je promets d'essayer de me soigner !

C'est quoi ton dernier livre lu ? La dernière musique écoutée ?

Livre : La porte / Magda Szabo. La dernière musique sur laquelle je me suis mis à scatter dans ma cuisine, c'était Coltrane sur FIP, je ne connaissais pas le titre.

(PS : oui je tutoie le président non pas pour faire genre mais parce que je le connais un peu...)
Merci beaucoup Pascal

2 commentaires:

lumiweb a dit…

wééé c'est un interview comme on les aime, surtout quand il annonce qu'il a plein d'idée , qu'il se soigne pour les réseaux sociaux et que web 2.0=hybrides ^^ (euh comment, dire, là je m'interroge quand même mais c'est sympas) vivement les projets!!

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.