lundi 6 septembre 2010

préambule linguistique :
si la formulation de la question vous paraît bizarre 
c'est peut être parce que JF Cusson vit à Montréal


J'avoue que cette question m'a interloquée et ce tweet m'a poursuivi et me poursuit encore
Dans un premier temps je me suis dit : bah oui pourquoi ?

Et je me suis dit aussi c'est vrai on prête pas systélmatiquement une méthode pour apprendre à lire nos livres ? 
En extrapolant je me suis dit aussi (oui je sais je me dis trop de choses ;-) mais pourquoi on prête de la musique enregistrée après tout on pourrait se contenter de prêter une partition à charge à l'emprunteur de jouer le morceau ? OK pour Brassens ça peut le faire par contre pour rejouer la tetralogie de l'anneau ça risque d'être un peu plus compliqué...

Bon plus sérieusement pourquoi on prêterait pas des liseuses ? 
Peut être parce qu'on est supposés proposer un accès à la culture au plus grand nombre ? Et que si c'est accès doit passer par le prêt du "matériel d'accompagnement" comme ont dit en langage bibliothécais pourquoi pas ?
On s'en est dispensés pour les CD et DVD parce qu'il est quasiment acquis que comme la lecture, la plupart de nos emprunteurs possède un moyen de lire les CD/DVD. Dans l'hypothèse basse, certaines bibliothèques proposent une écoute ou une lecture sur place qui pourra pallier à ce manque d'équipements.

En fait cette question est une mauvaise question elle est réductrice voire étroite d'esprit (je me permets d'écrire cela car je pense que la question de JF_ Cusson était volontairement provocatrice et tendait justement à ouvrir le débat ;-), ne pas prêter de liseuses sous prétexte qu'on ne prête pas de lecteur DVD, c'est donner une vision limitée des bibliothèques. Ce principe d'accès à la culture ne doit-il pas plutôt nous pousser à proposer tous les outils qui permettent cet accès ? 
Comme des connexions internet ? Ou à l'instar de ces bibliothèques d'Europe du Nord qui rpoposent des lunettes-loupes à la banque de prêt ? Ou encore comme je l'avais évoqué ici des clés USB qui permettraient aux personnes malvoyantes d'avoir accès plus facilement à un plus grand choix de titres ?  Et en allant plus loins comme le pratiquent certaines BU le prêt d'ordinateurs portables ? 

Alors oui au prêt des liseuses ou de tous autres moyens qui permettra aux usagers des bibliothèques de se forger son esprit critique, de s'ouvrir à d'autres cultures, de se sortir de son contexte.... Ou pas 

Aucun commentaire: