dimanche 9 janvier 2011

les jeunes, les moins jeunes et la toile

Vendredi soir je me suis rendue à l'invitation du collège de GenerationY pour m'informer des dangers d'internet sur les collégiens. 
En bonne mère de famille désireuse de préserver ma GénérationY de ce monde de prédateurs qu'est la toile, j'ai donc ouvert mes deux oreilles et écouté attentivement les mises en garde. Parce que c'est essentiellement ce dont il s'agissait surtout quand l'intervenante a commencé par un tonitruant :
75% des sites sur Internet sont pornographiques !
et comme certains perfides sur Twitter l'ont fait remarqué : 
ça laisse que 25% pour les sites de propagande néo-nazie et d’embrigadement terroriste :)

Et tout y est passé, même Wikipedia : "attention c'est pas bien, il vaut mieux aller au CDI consulter des ouvrages papier", par contre rien sur les copier/coller pour préparer des exposés à partir de n'importe quel site...
J'ai appris que le constat que j'avais fait avec Generation Y était une tendance nationale : l'abandon des skyblogs au profit de Facebook... Et le peu d'intérêt pour Twitter (réseau de vieux ? ceci dit tant mieux pour nous ;-)
Le sujet Hadopi évidemment a été abordé, le conseil étant de passer par des sites légaux de téléchargement plébiscitant ainsi la "daube" tout en ingurgitant en plus 30 secondes de pub obligatoire avant de pouvoir télécharger légalement Lady Gaga (qu'on aurait pu se procurer en toute légalité à la bibliothèque du coin, mais bon je dis ça je dis rien... ;-)
Et comme me le faisait remarquer un collègue est-ce que le nutritionniste du collège valide la pub obligatoire de 30s pour KFC ? (C'est très très long 30s quand on ne peut pas zapper).
Je passe sur les liens donnés et légaux comme "Jalons" de l'INA qui si je ne m'abuse n'est accessible qu'aux enseignants ? Ou encore "123 people.com" sans préciser que les résultats de ce site ne sont absolument pas fiables ? Je crois qu'il vaut encore mieux rester sur la bonne vieille méthode de googler son nom de famille pour vérifier sa E-réputation.
La partie sur Facebook était intéressante avec un rappel sur les paramètres de confidentialité, pas mal de parents présents découvraient ces paramètres. Cependant je crois qu'il aurait été intéressant de préciser qu'une fois que ces paramètres sont mis en places, le recours pour les parents de garder un oeil sur le compte FB de leurs enfants devient quasi impossible. Sauf comme il a été dit de se faire passer pour un "ami"... N'attendez pas après de telles bassesses à ce que vos enfants vous vouent une confiance illimitée et aveugle !
Bref ce que je regrette dans cette présentation c'est que l'accent n'ait pas été mis sur le dialogue, la confiance... Je préfère une Generation Y sensibilisée et prévenue qu'un contrôle parental  dictatorial et facilement hackable ! J'ai l'impression que le soir même quelques collègiens auront eu droit à une coupure du net sans préavis par des parents catastrophés !
Il faudrait faire quelque chose au niveau des parents et de leur pratique du net 

Nos enfants n'ont pas toujours accès à un internet sécurisé : Generation Y me rapportait qu'elle était allez chez une copine dont tous les mots de passe sur l'ordi familial étaient enregistrés y compris ceux liés à des comptes commerciaux (avec numéro de carte bleue évidemment !) ce qui laisse la possibilité aux enfants de la maison et .... aux copains de passer commande sur La Redoute, Amazon, ... pour le moins pire ;-)
C'est bien d'informer les enfants sur les dangers du net mais gardons en mémoire que si effectivement "nos enfants sont des anges innocents et ne savent pas se servir du net" ils auraient parfois des choses à nous apprendre et cela ne passera que par un dialogue et quelques heures passées ensembles devant l'écran, n'ayez pas peur de dire à vos enfants :
"Dis Generation Y tu m'expliques comment on fait pour se créer un compte sur FB ?" 
(Dans mon cas c'est elle qui m'a expliqué comment se servir de la bibliothèque Itunes ;-)


Et sinon pour l'anecdote Generation Y ayant eu droit à la même présentation plus tôt dans la journée, le soir après discussion elle s'est rendue compte que j'avais toujours accès à ses albums photos sur FB au même titre que le reste du monde ! Bilan elle a tellement verrouillé son compte que plus personne ne peut l'ajouter comme amie ;-)

3 commentaires:

mémoire de silence a dit…

OUI c'est affligeant cette police de la pensée... Quant aux stastistiques ; a t-elle citée ses sources ?
Oui pour la pédagogie et le dialogue plutôt que ces poncifs généralistes qui ne sont que le reflet d'une non-pratique d'Internet...
Merci pour ce billet... je n'irai pas à la présentation si elle se fait dans l'école de ma fille... On gagnera du temps !
Biz
F

Françoise Chatelain a dit…

Bonjour,
C'est la même chose en Belgique, des associations démarchent les parents pour les mettre en garde contre le diable... Moralité: on a bien du mal à faire de l'éducation.
Comment faire passer le message qu'Internet est un média avec des défauts et des qualités et qu'il faut éduquer les enfants pour qu'ils en fassent bon usage?
Bon dimanche,
Françoise

Sophie a dit…

Si il faut y aller, pour ton retour d'expérience... Cela permet un contact avec d'autres parents, de montrer qu'il y a d'autres façons d'envisager les choses et pour le collège qui organise car je ne suis pas sure qu'ils soient si nombreux...
Je pense que de mon coté je vais en toucher un mot à la bib de ma commune qui a un EPN et au proviseur du collège...