lundi 7 novembre 2011

un livre

Ou : 
De l'usage des réseaux sociaux entre usagers et bibliothécaires
Ou encore : 
Comment préparer des collègues au retour d'un livre abîmé ;-)



Tout a commencé lundi, en fait non, plutôt samedi ou pour une fois j'ai fait mon boulot en conseillant un livre à une très jeune lectrice (sachant que ma spécialité c'est plutôt la musique et pas vraiment la littérature jeunesse mais on le sait les bibliothécaires sont capables de tout ;-)


Lundi un tweet est venu m'arracher à ma torpeur ma PIL (PI : pile, L : linge à repasser ;-) et me rappeler que bibliothécaire c'est 24h/24h :

Vous remarquerez tout de suite la crainte que nous inspirons à nos usagers avec le : "on prend cher ?", "#pas tapé". J'en connais même qui vont jusqu'à terroriser leurs enfants en leur disant "attention si tu abîmes le livre, la bibliothécaire elle va se mettre en colère !" ;-)
Pour info le "livre Ipad, c'est "un livre" de Hervé Tullet (absolument indispensable !) 
Autre info pour les non-initiés le "scotch" est l'ennemi juré des bibliothécaires ! C'est d'ailleurs à ça qu'on reconnait une vraie bib : essayez donc de susurrer ce mot honni à l'oreille de votre bibliothécaire préférée .... (Ca marche moins bien sur les discothécaires ;-)


Evidemment mon premier réflexe et vrai cri du coeur de bibliothécaire :

Bien sur j'ai eu droit à la tentative de minimisation du drame aussi connu sous le "c'est pas moi c'est l'autre" ;-)

Appuyé par un papa à fond dans la défense de sa progéniture innocente, face à la terrible menace que peut constituer la bibliothécaire ;-) :

J'en ai profité pour aborder quelques problématiques d'actualité sur l'avantage des supports numériques :


Et puis il a fallu parer à l'urgence :

Sur le ton de la plaisanterie, nous avons continué à aborder des thèmes essentiels chers à nos usagers comme l'ouverture des bibliothèques ;-) :




La réponse de la bibliothécaire qui essaie de noyer le poisson ;-) :



Bien entendu la totalité de ce dialogue est... vraie, avec de vrais personnes dont j'ai bien entendu masqué l'identité parce que je les aime et que je tiens à rester en bons termes avec eux, ce qui explique aussi le tutoiement et la complicité que, jamais au grand jamais, nous ne développons avec nos usagers en dehors des réseaux sociaux ;-)

2 commentaires:

AureliB a dit…

Rhooooo ! Comment elle balance ses camarades tout contrits par le blasphème infantile ! On aurait aussi pu le ramener en fourbe sans rien dire. Ah bah non, avec la RFID, c'est plus possible, on est pisté de partout ;-p

Marie a dit…

Sophie, tu sais bien que rien ne prépare la bibliothécaire au retour d'un livre abimé, c'est toujours un déchirement...^^

Related Posts with Thumbnails