Lectures estivales (suite)

... Au bout de quelques jours de ce type de lectures (la presse féminine), mon activité intellectuelle a commencé à crier famine, j'ai bien fait une tentative à la bibliothèque du camping mais 99 % des livres étant en Hollandais et le 1% restant me laissait le choix entre un Bouvard (non non pas "le Bouvard et Pécuchet" mais le Philippe ou d'autres inepties du même genre,
J'ai donc décidé d'acheter un livre !
Acte que je n'avais pas commis depuis plusieurs... Hummm passons
Donc me voilà partie et là, premier miracle, je tombe sur une librairie, et une vraie ! Pas un espace culturel d'un célèbre hypermarché, une vraie librairie à l'ancienne dans une rue piétonne, avec de la moquette, un escalier qui grince et des vieux fauteuils pour s'asseoir et... Prendre le temps.
Quant au libraire, l'allure même du post soixante-huitard qui au lieu d'aller faire du fromage de chèvres s'est installé comme libraire, une chance pour ses clients, et, en plus, à l'heure du conseil virtuel "vous avez aimé ce livre, alors vous aimerez celui-ci..."
Et bien lui il met des petits post-its qui dépassent dans quelques livres ou il a écrit son avis.
Le choix dans de telles conditions fût très facile et un livre s'est très vite imposé :
Eve Ensler : "un corps parfait" chez Denoël
Après ce que je venais de lire dans ces fichus magazines, qui vous donnent envie de vous planquer sous le premier galet trouvé ou de ne pas quitter l'eau en rageant qu'il n'y ait pas plus de profondeur pour vous cacher, et quand par-dessus le marché vous êtes entourés de beautés blondes mesurant au mininmum 1m90 et avoisinant les 49kg 256gr...
C'est LE livre à lire !
Je vous livre les dernières phrases de la préface :
"Dites aux faiseurs d'images et aux vendeurs de magazines et aux chirurgiens esthétiques que vous n'avez pas peur.
Que ce qui vous effraie c'est la mort de l'imagination, de l'originalité, de la métaphore, de la passion.
Et enfin soyez téméraires,
AIMEZ VOTRE CORPS, ARRETEZ D'ESSAYER DE LE REPARER.
Car il n'a JAMAIS ETE CASSE

Commentaires

Emmanuelle a dit…
j'ai hésite à le prendre à plusieurs reprises...et l'ai reposé. Je finirai sans doute par céder à la tentation...mais avec la maturité j'ai moins de complexe et je souffre moins des images de maigreur des magazines...

Articles les plus consultés