mercredi 22 août 2007

Parano

PART I
(La suite est de mes réflexions à retardement sur l'entretien de JY Mollier est à lire dans bibliothèque populaire )

J'avais intitulé ce billet "auto-pub", mais après lecture du dernier Télérama et l'interview, pleine de poncifs de Jean-Yves Mollier, (poncifs pour tout bibliothécaire qui aura suivi l'actualité) je change le titre pour "parano", car dans son entretien il évoque des bibliothèques anglaises qui prennent des formes inattendues (je le cite) :
"A l'initiative des bibliothécaires souvent des femmes très sensibles aux modes de consommation modernes (C'est tout moi ça ! ;-) vil flatteur va ! mais je traduis quand même par " en plus d'être omniprésentes dans les bibliothèques nous sommes de parfaites consommatrices ? De toutes façons nous on ne consomme pas on teste !

Je continue à le citer : " au Royaume Uni , des bibliothèques prennent place dans des centres commerciaux", (c'est encore moi ça !) mais quand même il aurait du se renseigner un peu, car rien que dans ma ville on est deux à être situées dans des centres commerciaux, et on doit pas être les seules ?

Dans le genre c'est nouveau et moderne : La bibliothèque ou je sévis fêtera en 2009 ses 30 ans d'existence dans le-dit centre commercial !

Re-citation : "C'est un succès que les londoniens plébiscitent", bah oui en consommatrices avisées que sont les ménagères de moins de 50 ans, cela leur permet d'abandonner mari (ça toute personne qui aura traîné un boulet grincheux pendant les soldes comprendra, attention j'ai pas dit que tous les hommes étaient comme ça juste ... Heuuu 99% ?) et enfants à la lecture de BD et de journaux, pendant qu'elles vont faire les courses. Bon des fois elles oublient les enfants dans la bibliothèque ce qui a l'heure de la fermeture n'est pas sans nous poser problèmes, surtout quand ils n'ont même pas l'âge pour dire leur nom ou/et que le grand frère ou la grande soeur refuse de dénoncer la mère irresponsable ;-)
(Je vous rassure ça finit toujours bien, en général ils sont fiers comme des poux de partir avec les armoires à glace du service sécurité avec leur costume qui ressemblent à celui des pompiers et la mère est beaucoup plus impressionnée d'aller chercher sa progéniture au PC sécurité après un appel radio dans le centre qui lui colle la honte de sa vie, que de subir les réprimandes de bibliothécaire qui savent même pas ce que c'est que d'avoir des enfants ! Je cite)
mais comment leur en vouloir à ces consommatrices avisées de ne pas avoir su résister à LA petite robe qui fera super jolie avec le manteau assorti, oui je plaisante mais pour la robe uniquement !

Comme vous l'aurez remarqué je ne fais pas d'analyse sur le fond de l'entretien,
sinon après y'en a qui diront que je deviens bibliothécaire ;-)

Et puis après ils ne sauront plus quoi faire sur Biblio-fr.

A suivre et vous saurez pourquoi je deviens parano...

7 commentaires:

Aurélie a dit…

Démasquée ! Du moins en ce qui concerne le lieu de travail (charmant et tellement propice à la lecture les samedi après-midi de karaoké...), dont j'ai été voisine ces 5 dernières années avant de céder aux sirènes du retour vers la rive bourgeoise ;-)
Il faut vraiment qu'on se rencontre avant la prochaine édition du Rock dans tous ses états !

Rincevent a dit…

Mouarf ! Pour l'avoir expérimenté, c'est tout-à-fait ça ! Et encore il n'est pas fait mention des hordes de gamins ou ados plus ou moins agressifs et agités qui traînent dans le centre et finissent par venir squatter la bibliothèque parce qu'il fait chaud, et qu'il y a des coussins.

Sophie a dit…

Aurélie : bravo, par contre moi je suis encore en train de chercher dans quelle bib RD tu es...

Rincevent : Hé oui tout n'est pas rose dans le monde des bibs, nous faisons un métier parfois dangereux ;-)

Aurélie a dit…

Il y a un piège, je ne travaille pas en bib malgré le nom du grade trompeur dans la territoriale !

Sophie a dit…

Musée ?

Aurélie a dit…

Perdu ;-)
C'était la Doc :p

Sophie a dit…

C'est quasiment le même métier alors ;-)
Un centre de doc RD, je cherche...