Couverture

Aujourd'hui c'est dimanche
Je sais pas comment c'est pour vous, mais j'ai eu la chance d'apprendre mon métier dans les règles de l'art, cela voulait dire que dans la bibliothèque ou je travaillais à l'époque tout nouvel arrivant allait passer systématiquement 3 jours au service reliure situé dans l'entresol de la bibliothèque centrale. Ce n'était pas une punition mais un vrai apprentissage afin de diagnostiquer le type de réparations à entreprendre ou pas sur un livre, sur la façon de le réparer (ah le plaisir de le dépecer, de gratter la colle !) pour ensuite le recoller voire le recoudre ou le mettre sous presse, tout en discutant des potins de la bibliothèque, ou en regardant le relieur en chef travailler la reliure d'un ouvrage rare, manipuler la précieuse feuille d'or ... Soupir ! L'avantage c'est que maintenant au premier coup d'oeil je sais si on pourra réparer facilement un livre et que je repère les couvertures mal faites... Et que je passe pour une em....euse (mais ça c'est pas nouveau ;-)
Tout ça pour dire que c'est la rentrée des classes et qui dit rentrée des classes dit livres à couvrir !Donc qui c'est qui s'y colle puisqu'elle est bibliothécaire ?Bah oui vous savez bien : les bibliothécaires dans leur bibliothèque en plus de ranger des livres, que font-elles d'autres ?Oui ! Elles couvrent des livres !
Bon je râle mais j'avoue y prendre un certain plaisir surtout quand 2 paires d'yeux me regardent avec admiration et que je sais que demain c'est eux qui auront les livres les mieux couverts
(J'en suis sure : y'a pas d'autres mamans bibliothécaires dans leur classe) !

Commentaires

Rincevent a dit…
Mmm, non pas de reliure en ce qui me concerne. Et quand j'ai commencé il y avait déja des relieurs dans chaque annexe. Il m'arrive parfois d'équiper les revues quand le relieur est absent, mais sinon ça peut attendre.
Xavier a dit…
Comment est-ce que tu ferra quand il n'y aura plus que des ebooks?

;-)
trottinette a dit…
Chez nous, pas de service reliure. Les livres sont envoyés chez un relieur chaque année...
Mais, avec une collègue, on fait du lobbying pour suivre une formation en reliure (ce serait moins cher, plus rapide, on pourrait mieux voir si c'est réparable,...). C'est que c'est drôlement emm... de voir qu'un livre qui est sorti 3 fois et qui est demandé par 10 autres personnes est coincé en attente de la reliure pour 6 mois au moins!
Si, en plus, on a droit à une formation à Mariemont, dans son cadre enchanteur, au milieux de sa réserve précieuse, on n'est pas contre :-)
Sophie a dit…
Rincevent : Un relieur dans chaque annexe ça fait rêver !
Xavier : Même pas peur ;-))))
Trottinette : bonne idée et bonne négociation ;-)

Articles les plus consultés