samedi 6 octobre 2007

Le complexe du homard

Ce samedi après-midi traîne en longueur
quand arrive (Oui ça vous rappelle quelque chose, mais cette fois-ci promis ce ne sera pas trash ;-)

Un jeune garçon en plein complexe du homard qui sort timidement un papier tout chiffonné de sa poche et me demande en bafouillant si j'ai "Dame Juane en collection profil", je lui fais répéter pour bien m'assurer du titre le faisant un peu plus bredouiller, (nan je ne suis pas sadique !) quand, tout à coup, mon collègue se lève et se penche au-dessus de la banque de prêt, mouvement de recul du jeune garçon se demandant ce que lui veut ce bibliothécaire, mon collègue lui murmure quelques chose à l'oreille.
Et là le jeune garçon déjà pas franchement à l'aise, devient écarlate
et remonte le plus rapidement possible la fermeture éclair de son pantalon sous mes yeux ébahis !

Je garde mon sérieux et lui trouve son Don juan de Molière en collection profil d'une oeuvre.

Aussitôt parti ma collègue, qui n'a rien perdu de la scène, et moi, laisssons libre cours à notre hilarité.

Hilares non pas à cause du jeune homme
mais à cause de cette solidarité masculine qui lui aura valu la honte de sa vie (d'ado)...



2 commentaires:

Nicolas a dit…

Pov' chou :)

En tout cas, l'hilarité est communicative...

Virginie a dit…

C'est arrivé à ma collègue (féminine) en accueil de classe l'autre jour. Un petiot a levé poliment la main main pour lui dire à la fin de la séance (genre 1h00) : "ta braguette elle est ouverte" et l'instituteur de le réprimer...