samedi 22 décembre 2007

Et je n'aime toujours pas les samedis

Même avant Noël...


Un jour comme celui-ci on se dit que tout le monde doit être en train de boucler les dernières courses, que la ménagère s'affaire pour que son "home sweet home" soit briqué pour ce merveilleux jour ou les yeux des enfants s'illumineront et brilleront autant que le parquet qu'elle aura amoureusement ciré...(Ok il est vitrifié et plus besoin de mettre les patins ;-)

Bref donc comme je n'aime ni les courses ni le ménage, je travaille et ça m'arrange, surtout que je me disais : il n'y aura personne à la bibliothèque, ça va être une journée tranquille...

Sauf que c'est un SAMEDI,

je devrais le savoir pourtant !

Résultat : plein de monde (on leur a pas dit qu'ils allaient peut être avoir des livres et des CD à Noël et qu'ils n'auraient pas le temps de lire et écouter les notres, alors que ce n'etait pas la peine de venir ? Je plaisante bien sur ;-)

Le facteur a du se dire la même chose car il n'a pas distribué le courrier, la journée a donc commencé par les reproches des habitués ne pouvant lire leur quotidien !

Yessssssss ! Se faire engueuler le matin à l'ouverture, on sent la journée qui démarre bien

Surtout quand le chauffage a décidé lui aussi de faire la trêve des confiseurs au moment ou il fait le plus froid... On n'a pas encore les moufles pour taper sur le clavier mais ça ne saurait tarder au rythme ou nos lecteurs oublient les leurs (bin oui pas facile de tourner les pages avec des gants ;-)

Et en ce jour de trève, bercée par les chants (navrants) de Noël du centre commercial entrecoupés par les messages du genre :
"Le petit Dylan, 3 ans, attend ses parents à l'accueil"
"Jingle bells, jingle bells, jingle bells..."
La maman du petit Quentin est attendue à l'accueil"
"Petit papa noël quand tu descendras du ciel..."

Et bien je me suis retrouvée à séparer deux jeunes filles qui se battaient (et les filles quand elles commencent à se battre je vous jure c'est pire que des chats... )

Tout ça parce que l'une d'entre elle a téléphoné et que ça empêchait de travailler l'autre installée à la table à côté !

Incroyable ! Se battre pour pouvoir travailler tranquillement à la bibliothèque !

Moi qui crois en l'auto-régulation par les lecteurs j'ai été excaucée au-delà de mes espérances (mais je vais peut être revoir mon point de vue...)

Retour à la maison : "mais pourquoi tu es aussi enervée ?"
"Moi énervée ? Mais je Ne suis PAS énervée !"

Je vous souhaite un joyeux noël



8 commentaires:

detoutsurrien a dit…

Qu'est-ce que ça va être quand les bibliothèques seront ouvertes le jour de noël, et que tu auras des rennes en train de bouffer ta moquette et le père Noël vautré ivre mort sur une banquette...

Sophie a dit…

Bin ça dépend s'il a mon cadeau dans la hotte je veux bien faire un effort, c'est juste les rennes qui m'embête : peut-on les considérer de la même façon que les chiens d'aveugles pour les autoriser à entrer ? ;-)

Bakelith a dit…

Ah quand le sanglier en bibliothèque ? Un vrai samedi avant Noël ...

Bonnes fêtes.

Anonyme a dit…

Et bien chère Sophie, je te souhaite un bon Noël chez toi bien au chaud sans une pensée pour ta bibliothèque... j aime bien lire tes petites chroniques elles sont sympas, parfois énervées,drôles alors merci pour ces petits moments de lecture.

Laurence a dit…

mon prénom c 'est Laurence" pas "anonyme!

Trottinette a dit…

Je suis bien contente qu'on ait fermé la bibliothèque ce samedi! Mais je sens que je vais le payer mercredi...

bakelith a dit…

Oh punaise on est samedi. Une grande armoire à glace (qui s'énerve violemment pour un rien) avec un rat domestique sur l'épaule, ça vous dit ?

Sophie a dit…

Laurence pas anonyme : Merci beaucoup !
Bakelith : entre les sangliers et les rats, c'est sympa chez toi, tu enregistres bientôt pour 30 millions d'amis ?
En tout c'est gentil d'avoir pensé à moi mais sans façons ;-) Et je ne me permettrais même pas la comparaison douteuse du rat de bibliothèque !
Bon courage à toi !