mercredi 12 mars 2008

Musique

J'étais en train de me dire que je n'avais même pas fait un billet sur "les victoires de la musique" (si c'est pas malheureux pour une bibliothécaire musicale ;-)
En fait, en y réfléchissant je me dis à quoi bon faire un billet sur un non-évènement, car je n'y ai rien entendu d'original, des Victoires sans surprises accordées à des succès commerciaux, je me suis ennuyée et j'ai plusieurs fois piqué du nez...



Le palmarès 2008 :

Artiste masculin de l'année : Abd al Malik (son album n'est pas de 20006 ?)

Artiste féminine de l'année : Vanessa Paradis

Musique électronique ou dance : Justice (j'aurais préféré Wax Tailor)

artiste révélation du public : Christophe Maë

artiste révélation : Ronan Luce

l'album de variétés de l'année : Vanessa Paradis "divinidylle"

Album pop-rock : Etienne Daho "l'invitation"

album musique urbaine : MC Solar "chapitre 7"

album musique du monde : Yael Naim

musique de film : Eric Serra pour "Arthur et les minimoys"

chanson "originale"(?) : Christophe Willem "double jeu"

spectacle, tournée, musical : Michel Polnareff

Vidéo-clip : "1234" Feist

DVD musical : "le soldat rose"

Ca me fait penser à un autre grand moment de télévision tout aussi soporifique :
l'Eurovision

et cette année notre représentant sera Sébastien Tellier. L'année dernière je m'etais moquée des Fatals picards qui avaient représenté la France, jusqu'à ce que je les vois en concert et que leur prestation me fasse changer d'avis. Peut être en sera-t-il de même cette année, car j'avoue que ce que j'ai entendu du dernier album de Sebastien Tellier me laisse perplexe : on dirait du Jean-Michel Jarre ou du mauvais disco, pourtant ses interviews dans la presse écrite m'avaient plues, jusqu'à ce que je le vois à la TV, imbu barbu pas convaincant du tout, peut être était-il mal à l'aise, mais il donnait une image de lui-même pas très sympathique.

alors j'en profite pour placer mon coup de coeur du moment, ils s'appellent Tellier eux aussi :

Leur premier opus était déjà très bien et le second encore mieux : un peu blues, un peu folk, un peu années 60, des cuivres qui vous emmènent vers les frontières mexicaines, un joli melting-pot et en plus ce sont des normands ;-)

[...Je cherche un second souffle

car je n'ai plus d'air à inspirer et les deux L de Tellier n'y peuvent rien changer
jamais je ne pourrais les déployer,
puis m'envoler loin de moi
De moi les gens disaient que je fus un enfant amer
je serai bien vite un homme à terre...]

3 commentaires:

Mc a dit…

La maison Tellier... Maupassant ? Je vais m'empresser d'écouter, je suis à la recherche de découvertes en ce moment.

Mc a dit…

Et je précise, je ne vais pas télécharger les morceaux. Juste les écouter en ligne pour savoir si l'album me plaît assez pour que je l'achète...

i read de news today Oh boy a dit…

Qu'ouid des 2 Tellier le Haut ou le Bas. lol. Ceci dit je vais me rencarder sur nos cousins Normands de la Maison, vu que l'autre Sébastien avait sorti un album en 2004 (son 2ème)"Politics" men correct; mais de la à faire l'eurovision... Daubmage!!!