jeudi 29 mai 2008

sur un coin du zinc

Depuis quelques temps ont lieu des échanges passionnés sur mon blog, loin de m'en offusquer je m'en réjouis,au contraire, même si il est vrai que parfois ces échanges me font penser à ceux que l'on peut avoir sur le zinc du café du commerce ;-)

Mais je me pose la question car si on n'est pas abonné aux fils RSS des commentaires (quand il y en a, et avec le risque de saturer son agrégateur), on n'a aucune connaissance des débats en cours.
Il m'arrive de revenir quelques mois après sur un billet dans un blog et de m'apercevoir que des 2 commentaires d'origine on est arrivés à 37 voire plus.

Souvent les commentaires sont intéressants et pertinents, même si les propos tenus par certains collègues me heurtent (à ce sujet si quelqu'un sait ce que siginifie un "golio"), comme c'est le cas en ce moment chez Nescio "les yeux ouverts, carnets d'un bibliothécaire de campagne" il a fait un billet sur les dons en bibliothèque et il s'en est suivi un débat réellement passionnant sur les pratiques de chacun.
Des pratiques européennes, ou celles de nos amis belges ne sont pas les moins intéressantes :
"si vous entrez un livre de plus de 3 ans dans votre base de données, vous ne pouvez en tenir compte dans le chiffre d'accroissement annuel..."

Je trouve dommage que ces débats ne soient pas plus "médiatisés", car même si je persiste à penser que les blogs ne sont pas les meilleurs lieux pour débattre, c'est là, aujourd'hui, que les choses se disent et se passent...

7 commentaires:

Aurélie a dit…

On peut assimiler le golio au kéké ; le gars (ou la fille mais statistiquement, les gars sont plus touchés) pas fut'-fut' et qui se la pète.

Rhoooo comment je cause trop djeun's ;-)

nescio a dit…

ah...ben merci pour cette précision sur le golio...et merci à toi Sophie pour cette pub....c'est quand même étonnant non, tous ces commentaires sur cet article, surtout en tenant compte du fait que ce n'était pas la première fois (ni la dernière) que j'évoquais le sujet des dons...

Sophie a dit…

@Aurélie : tiens tiens, statistiquement les garçons sont plus touchés que les filles ? C'était donc ça ;-)
@Nescio : j'ai envie de te faire une réponse qui va remettre le feu aux poudres mais qui sera la réponse d'un mois de mai... : si il y autant de commentaires c'est peut être parce que les papys soixanthuitards, découvrent le web 2.0 et redécouvrent la contestation ?
Ca y est là je suis morte ;-)

eric1871 a dit…

J'aime bien faire mes commentaires sur les blogs, surtout parce qu'en rédigeant de façon (j'espère) un minimum argumentée, ça me permet de clarifier mes idées ; et si y'a une réaction à mes propos.. Et ben, c'est tout bénéf... J'ai pas à tout moment un collègue sous la main pour m'apporter la contradiction (et puis ceux qui bossent avec moi, j'ai l'habitude de leur raisonnement).
Mais on débat sur les blogs qu'on fréquente régulièrement, et là, je me demande si je dois aller réagir chez notre bibliothécaire de campagne parce que je ne sais si et quand j'y retournerai...

Yvonnic a dit…

@Sophie. Effectivement, t'es morte, je vais te pourrir ton blog bien propre jusqu'à la fin des temps ! :-))
C'est vrai, les papys soixanthuitards, découvrent le web 2.0...comme une occasion de plus de se fendre la gueule, ce qu'ils n'ont jamais cessé de faire !
Mais pour la contestation, c'est comme le vélo, ça s'oublie pas...:-p
@Eric1871;
Tu me rappelles les habitués du bistrot. Tu sais, ceux qui passent leur journée au comptoir, à la mème place (si, si, y en a qui ont LEUR place au comptoir ), et qui ne mettront jamais les pieds au bistrot d'en face, pour des raisons assez floues. Etranges fidélités d'immobiles. Les mèmes qui font une tronche pas possible quand un non-habitué entre dans LEUR bistrot et tente de s'infiltrer au comptoir. Je fais partie des non-habitués, j'ai l'habitude. Et je persiste. Je m'infiltre .
Un blog c'est un bistrot sans conso, c'est tout, pas la peine d'en faire des tonnes de sociologie à deux balles la-dessus. Alors bienvenue au bistrot "Chez Nescio" ! Le patron est accueillant, il a de la conversation et il ne te demandera pas de prendre les patins en entrant.

C'est vrai qu'un bon bistrot ça dépend beaucoup du patron...

Ou de la patronne :)

PS; J'au du mal à mémoriser vos smileys, c'est pénible comme truc. Sophie, tu pourrais pas installer un plugin correct pour ça ?

Sophie a dit…

Yesssssssss ! Yvonnic se met aux smileys, on va arriver à en faire un être virtuel civilisé ;-)
Enfin presque parce que STP ça n'a pas l'air de faire partie de ton vocabulaire ! donc pour la peine t'as qu'a faire emoticone sur wikipedia et t'auras les explications, nan mais !
Et pour ce qui est de pourrir mon blog : même pas peur ! tu ne sais pas à qui tu t'attaques :-))))

nescio a dit…

@Sophie : je n'avais effectivement pas vu ça comme ça...on va bien voir si ça se calme le mois prochain...
@Eric : no stress, pas besoin de prendre un abonnement pour laisser un commentaire...Et rassurez-vous, je ne vais pas aller vous chercher avec mon chien de défense parce que le dernier de vos com's date de plus d'un mois...et pas besoin non plus de laisser un commentaire à chaque passage...et si votre vrai nom, c'est Etienne, no problemo non plus!