lundi 15 septembre 2008

crise ou pas crise ?

catégorie : un peu de sérieux, ça faisait longtemps.

Quelques chiffres tombés ces dernières semaines et que l'on a tendance à interpréter un peu n'importe comment !
Tout d'abord il ne faut pas confondre marché du disque et marché de la musique, qui permet ainsi un amalgame visant à faire mieux passer la pilule Hadopi.
Pour le marché du disque, et notamment la distribution physique, effectivement, les chiffres sont catastrophiques (-17.7%) et ne devraient pas s'améliorer. Par contre, il n'en va pas de même pour la vente de musique sur internet qui a gagné 32,3 %, même si rien n'est sur quant à une hausse continue à deux chiffres dans les années à venir.

Donc attention à ne pas mélanger : la musique va bien et même plutôt bien à la lecture de certains chiffres : Les sociétés d'auteurs chargés de collecter les fonds affichent toutes des chiffres à la hausse y compris, dans une moindre mesure, la SACEM (+0.4%)

Donc si je ne suis pas totalement idiote, ça voudrait dire que les auteurs devraient être mieux rémunérés ? Et cela devrait encore s'améliorer avec l'augmentation des revenus liés à la publicité de plus en plus présente sur le net malgré tout ces vilains pirates ?

à lire aussi, car un autre secteur tire son épingle du jeu : le spectacle vivant

4 commentaires:

Fonti a dit…

J'en suis convaincu. Ne sont pas les musiciens ceux qui le plus subissent la chute de ventes de CDs (évidemment, attribuable à plus d'une cause : la "piraterie" serait seulement une d'elles et non pas la plus importante). Je crois que ceux qui ont plus de motifs pour être préoccupés sont d'autres secteurs de l'industrie de la musique : le petit commerçant non spécialisé, les départements CD des multinationales, les cadres des "majors" et les intermédiaires en général. Seulement les "grands noms" ont joui du pourcentage sur les copies vendues de Cds. La grande majorité d'artistes, s'ils ont survécu, i a été "malgré" l'industrie et grâce à leurs concerts.

Le sujet est fascinant, complexe et a beaucoup d'aspects. Cependant, en définitive, je crois que la bonne musique et les bons musiciens ont meilleurs possibilités que jamais pour arriver aux fans et, probablement, aussi pour vivre de son travail sans sangsues cocôtés.

Audrey a dit…

Bonjour,

Je m'excuse d'avance car ce commentaire n'a aucun rapport avec l'industrie musicale.

Je suis étudiante en métiers du livre et je dois réaliser un dossier sur un SIGB. Je voudrais savoir si vous connaissiez des bibliothèques qui utilisent le logiciel opensource "Archimède"?

Merci d'avance,


Audrey

franpi a dit…

Je me suis lancé dans une petite analyse : http://franpi.canalblog.com/archives/2008/09/20/10649071.html
tu me diras ce que tu en penses ;-)

Sophie a dit…

@audrey : je n'ai pas trouvé de mail sur votre blog, contactez-moi le mien est sur mon profil...