lundi 6 octobre 2008

Metal

Que fait une bibliothécaire musicale quand elle a un jour de RTT ?
elle va à des conférences sur la musique ;-) Mais 'tention pas n'importe quelle musique :
le métal

cette conférence était donnée par Fabien Hein, docteur en sociologie

(excusez du peu et fort joli garçon par ailleurs,
et oui le métal est en train d'acquérir ses lettres de noblesse ;-)
L'arbre phylogenetique de Fabien Hein n'était pas aussi détaillé mais j'ai pensé que celui-ci pourrait rendre service ;-)

Je vais, bien sur, faire quelques raccourcis les afficionados me pardonneront, et les autres iront faire un tour sur Wikipédia ;-) ou sur le très bon site : Spirit of metal

Fabien Hein situe la naissance du metal avec les "Kinks" et un morceau de l'album blanc des Beatles "Helter Skelter"




Une fois le genre né, il a fallu le stabiliser et les ingrédients pour ça :

"Le riff qui tue et le guitariste de la mort" ;-)

3 groupes sont précurseurs dans ce domaine :
Led Zeppelin (1969)*,
Deep Purple

Black Sabbath (1970)

Découvrez Black Sabbath!

(Bizarrement ce morceau me fait penser à Ange)
Black Sabbath est considéré
comme étant à l'origine du Doom (caractérisé par un rythme très lent et un morceau qui n'en finit pas)

comme par exemple : Evoken avec "Into the Autumn shade" (1994)

ou encore Grand Magus avec "Monument" (2003)

Pour continuer à se distinguer, notamment du punk le mouvement est obligé de se radicaliser (Fabien Hein évoque même la fragment-radicalisation) l'exemple sera Motörhead avec un registre plus rauque.
Mais on tombe très vite dans des myriades de sous-catégories : Venom (Black metal), Slayer (trash) et Metallica (Speed metal trash) dont la devise serait toujours plus vite

Il ne faut pas oublier la note satanique qui en rajoute dans la surabondance, déjà présente en 1979 avec AC/DC "higway to hell" (pour info l'exorciste et sorti en 1973)

Avec un ex-champion du genre : Glen Benton de Deicide qui s'est fait tatouer une croix à l'envers sur le front et a appelé son fils Jesus (note de la DLH : pauv'môme)

Pendant que Satan reprend son souffle

Des groupes explorent d'autres genres notamment le rap, avec pour résultat le très bon crossover d'Aerosmith avec Run DMC "walk this way" 1986

Anthrax fera de même avec Public Enemy et accouchera d'un "bring the noise", de même pour Rage against the machine, Bodycount et le groupe français No one is innocent...
C'est ce que l'on appellera le néo-metal : rap+metal+scratch... avec des groupes comme Korn, Linkin'park, system of a down dans les années 90-2000.
D'autres explorent des voies réellement expérimentales comme Carnival in Coal ou encore l'étonnant Meshuggah...
Parallèlement, des ténèbres à la lumière : il existe quelques mouvements inverses avec un groupe comme "Stryper" groupe hard et chrétien (bin si c'est possible la preuve):
"to hell with the devil" (1986)


Mais on sait bien que même les plus méchants ont un coeur, cependant je vous fais grâce du "still loving you" des Scorpions pour vous proposer à la place un petit slipknot "snuff" (2008)




Découvrez Slipknot!

C'est mignon non ?

Pour finir et conclure : si notre regard sur le metal a changé c'est peut être parce que les générations qui écoutaient du metal ont grandies, ont parfois des postes qui leur permet de diffuser leurs goûts musicaux et peuvent même transmettre cette culture (tiens, tiens ça me dit quelque chose tout ça ;-)

Ah oui, j'oubliais : les filles ? Bin elles brillent par leur absence, quelques noms furent cités à la fin de la conférence comme Nigthwish ou encore Girlschool, mais de façon très anecdotique.

Et sinon pour rire et essayer d'aborder le metal encore d'une autre façon : quelques définitions

*Un peu énervant aussi les limites de Deezer :
impossible de trouver "whole lotta love" de Led Zep :




13 commentaires:

Aurélie a dit…

"Whole lotta love". Si ça c'est pas du riff de la mort qui tue en plus !
Tiens, puisque tu causes de ça, as-tu vu l'expo à Grand-Couronne ? J'hésite à y aller avec mon cher et tendre, et ton avis d'experte ès-bibliothèque et ès-musique m'intéresse avant de me décider.

Franpi a dit…

Je suis content de voir ce sociologue dater -enfin- le métal à Helter "I've got blesters on my fingers" Skelter sur le Double Blanc, trop souvent mésestimé.
Qu'il lui en soit rendu hommage, ainsi qu'au Béhatlesses
Y'a quoi à Gd-Couronne ?

Sophie a dit…

@tous les deux : y'a une expo de photos (les chanteurs de metal sont très photogéniques ;-) mêlée à une autre expo faite maison sur l'histoire du metal... Mais ce qui était à voir (et surtout à entendre) c'etait samedi avec la conf' qui a fait salle pleine avec plein de gens sympas ;-) et sinon y'a Kent demain à 18h à St Sever !!!!!

DoomyFlo a dit…

bonjour, je vais m'empresser de lire le lien de ce fabien ! les prejuges sur les metalleux et le metal sont encore bel et bien présent quand on sort du mainstream! encore plus pour les anciens qui se retrouvent classifiés ados attardés :-(
Bref, on aura beau faire pour changer les mentalités, ce courant musical n'aura jamais autant d'impact culturel que ds les pays nordiques par ex!
Pour le doom, j'en parle pas mal sur mon blog et oui plus c long et plus c'est bon lol!

qq rectificatifs : venom a donné le nom de blck metal au genre mais n'en a pas vraiment fait partie ( c plutot un melange de metal et punk brutal)!

Deezer a viré la disco de led zep pour des raisons de droits mais certains deezerinautes ont la disco en playlist ;-)

http://www.deezer.com/#music/playlist/11250900/2360093

Sophie a dit…

@doomyflo : on est restés dans les grands courants car il s'agissait d'une conférence grand public, la plupart (comme moi) ne connaissait pas grand chose à ce courant musical, pour approfondir il aurait fallu plus de temps aussi. Il faut plutôt y voir les prémices d'une reconnaissance du genre ?
Merci pour la playlist, même si il n'y a toujours pas "whole lotta love) (j'aimerais bien savoir comment on peut faire une playlist avec des morceaux non présents sur Deezer ;-)

DoomyFlo a dit…

bonjour, merci pour ces precisions mais il faudra plus qu'une conférence pour une reconnaissance :-P! pour faire une playlist : il faut s'inscrire et uploader ses propres mp3 s'ils ne sont pas présents ou supprimés dans leur catalogue.
Wlole lotta love se trouve page 2 en 3ème position à partir du haut ( chez moi) ;-)!
mais pas certaine qu'il soit embeddable (?) verification : il ne l'est pas snif comme la plupart des mp3 uploadés!

Bakelith a dit…

Il n'y a pas la version originale, certes mais une version karaokesque Master of the guitar... Si tu es prête pour 5.39 minutes d'instrumental, c'est ici : http://www.deezer.com/track/1340244

eric1871 a dit…

Pourquoi t'es pas allé voir une conférence sur la musique plutôt ?

Plus sérieusement, ce qui m'épate dans le Metal, c'est le nombre de sous-genres qu'il a généré... Et les débats des amateurs pour les définir (on en a un exemple ici).
Naturellement, ni Whole lotta love ni Helter Skelter ne sont du Metal, à part l'utilisation d'un riff de guitare saturée, ils n'en ont aucune caractéristique. Précurseurs sans doute, mais passons...
Pour éviter de te déplacer tu aurais pu consulter cet article : http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Metal
(en particuler le tableau récapitulatif qui est très bien fait)

Eikichi a dit…

Évidemment, il est impossible de satisfaire tout le monde ! ;)
Mais tu as eu de la chance de rencontrer Fabrice Hein, son livre est riche d'enseignement sur le genre.
Quant au schéma créé par Eric Lestrade, je travaille dessus depuis quelques mois, histoire de le mettre à jour. Et ton billet m'a poussé à accélérer sa mise en ligne : une histoire du metal. J'espère qu'il sera utile.

Sophie a dit…

@eric1871 : je comprends pas bien le sens de ta remarque : pourquoi je ne suis pas allée à une conf'sur le metal avant ? Parce que l'occasion ne s'est jamais présentée ;-)
Et j'y suis allée avec plaisir, il n'y avait aucun caractère d'obligation, uniquement de la curiosité, et vraiment je ne le regrette pas. Parfois il est bon de sortir des sentiers battus et de s'ouvrir à des domaines inconnus, à d'autres cultures et en profiter pour faire tomber quelques préjugés ?
@Eikichi : merci beaucoup pour ce travail qui je crois poura aider les néophytes que nous sommes parfois...

eric1871 a dit…

en fait, je voulais juste dire : "Pourquoi n'es tu pas allée à une conférence sur la musique au lieu d'une sur le metal ?"

Anonyme a dit…

Il doit y avoir une erreur, Glen Benton de Deicide n'a jamais appelé son fils Jesus; je serai curieuse de savoir d'où tu sors ça?

Sophie a dit…

Comme indiqué dans le billet je le tiens de la conférence donnée par Fabien Hein.