lundi 1 décembre 2008

le chainon manquant

Et si on commençait par le début ?
En rendant nos OPAC un peu plus interactifs par exemple ? (pour les non-thécaires qui me lisent, il s'agit des écrans ou l'on cherche un livre et qu'après avoir cherché on n'a toujours pas trouvé ;-)
Donc comment rendre attractifs ces catalogues que personne n'utilise à part les bibliothécaires ?
C'est une idée qui m'est venue en tombant sur le programme des concerts d'une salle voisine, ils ont eu l'idée, que je trouve géniale, d'associer à leurs présentation papier des artistes programmés dans la salle, un petit code-barre qui fait, que si l'on se rend dans la grande surface culturelle connue la plus proche, en passant ce code-barres devant une borne, on peut écouter l'artiste programmé.

Rien d'extraordinaire me direz-vous, pour eux non mais pour nous oui !
Imaginez : en bibliothèque, nous sommes assez prolixes en bibliographies en tout genre, si on faisait de même et que l'on imprime un petit code-barre sous chacun des articles présentés dans ces fameuses bibliographies ? Les usagers pourraient avec cette bibliographie en mains et en la bippant à un lecteur de code-barres relié à un OPAC, écouter les disques sélectionnés sur la discographie (des chansons de la mer par exemple ;-)
Qui peut le plus ... : un usager trouve un livre en rayon, il hésite ? Hop il le bippe et a accès à un résumé ou une critique faite par un bibliothécaire (comme les étiquettes chez le Bibliobsédé) voire même, une chronique sonore ?

Je suis encore en train de rêver ?

8 commentaires:

detoutsurrien a dit…

Techniquement ça ne représente pas une grande difficulté, une fois de plus...

Risu a dit…

En effet c'est pas très compliqué à mettre en place techniquement et couplé à des écrans tactiles (genre un EeeTop) ça donnerai des OPACs bien plus attractifs.

eric1871 a dit…

Oui, ça existe déjà dans quelques endroits...

Les bibliothécaires musicaux a dit…

... et on pourrait même en mettre sur les documents (cds, livres, dvd) pour les scanner au moment du prêt et du retour... ça gagnerait du temps... bon j'ai compris je -> [ ]
:-) NB

Sophie a dit…

@eric1871 : des noms ?

eric1871 a dit…

La chose la plus évidente à l'heure actuelle, c'est l'écoute d'extraits musicaux : en scannant le code barre, on peut écouter sur un PDA n'importe quel album du fonds...
cela existe à Martigues et à Béziers par exemple.
Les OPAC 2.0 sont en train de se développer un peu partout. Un bon exemple de ce qu'on peut faire, c'est celui de Saint Herblain

Sophie a dit…

@eric1871 : Effectivement ce sont les exemples les plus souvent cités mais il s'agissait là d'utiliser la ressource OPAC simplement (sans changer le matériel, pour des bornes tendances et hors de prix ?) et d'apporter cette nouveauté, simple elle aussi et peu coûteuse d'inclure des code-barres sur des bibliographies papier...

eric1871 a dit…

oui oui, Risu l'a très bien dit : il suffit d'installer un lecteur de code-barre sur les postes OPAC et un petit paramétrage du portail... pour peu qu'il soit de la dernière génération