coup de gueule

Comme beaucoup, je viens de constater que Deezer a modifié sa plate-forme, sous prétexte d'améliorations et d'une ouverture vers les réseaux sociaux (ils ont bon dos) cette opération s'avère, en fait, être une sérieuse remise en cause de ce qui faisait l'intérêt de ce site : l'écoute nomade !
J'ai, par la même occasion, découvert que mes playlists se trouvaient sérieusement amputées ! D'après Deezer :
[... Nous avons modifié la gestion des droits des chansons afin de respecter plus exactement les restrictions territoriales de nos partenaires, ceci se traduit pas certains blocages de chansons dans vos playlists.
Si vous êtes en France, des titres bloqués peuvent être dûs au fait que vous ayez mis dans votre playlist une chanson d'un album réservé au Royaume-Uni par exemple, celle-ci pourra donc être remplacée par la version française ou international du même album.
Nous comprenons que ces changement peuvent être fastidieux, mais ce serait à faire une fois pour toutes
..."]

Ils nous prennent pour qui ? Depuis quand Renaud, Charles Trenet ne font-ils plus partie de notre zone géographique ?
Et pour ce qui est de la version française, on peut sourire(ou plutôt pleurer), je reprends un exemple donné par Mediamus avec cette reprise française d'un célèbre tube d'Eurythmics "sweet dreams"

Tant pis, pourrait-on se dire on va mettre directement sur nos blogs les liens manquants... Mais au vu de cet article déniché, encore, par Mediamus, il vaudrait peut être mieux éviter.

La conclusion de tout ça : Deezer, Blogger risquent de perdre quelques fans et il ne faudra peut être pas s'étonner de constater une recrudescence du téléchargement illégal !
En attendant des jours meilleurs, je m'en retourne voir Songza sur lequel on peut écouter le nouvel Arcade Fire et puis le petit dernier qui à mes faveurs en ce moment Spotify (très très bien, dommage qu'il faille le télécharger sur son PC)

>MAJ : Après tout... Voici une astuce pour quand même lire les chansons bloquées sur Deezer, non mais ! <

Commentaires

Franpi a dit…
C'est du grand nawak !
Il nous reste MusicMe, mille fois mieux que Deezer !
http://www.musicme.com/
Fonti a dit…
Traduction catalan/français de notre article sur ce sujet sur le blog AMPLI: http://www.musictecaris.com

Deezer, maintenant avec des restrictions ? ... web à se passer.
......
Premier a été Warner retirant de Youtube les videos de sa propriété.

Maintenant, cette populaire plate-forme de musique en ligne maintenant aussi applique des restrictions d'usage (DRM) d'accord avec les principales multinationales propriétaires de la musique.
Consequències directs pour nous: tous les widgets Deezer du nôtre dernier post "Promenade musictecari..." et beaucoup des autres articles antérieurs ils ont été bloqués pour quelque motif ou autre rattaché à ces accords (par exemple : zones géographiques proches).
C'est un coup que nous tous subissons : les bloggers et les lecteurs de blocs; et l'objectif un est seulement : en agissant ainsi, Deezer induit à visiter son web, un web chaque jour plus et le plus remplie de publicité agressive. Nous voulons seulement partager la musique avec nos amis aussi depuis cet espace. Rien de plus.

Afin de ne pas répéter cette désagréable expérience, il faudra considérer la convenance de continuer à utiliser son web.
À chaque fois plus souvent des services apparaissent nouveaux avec des offres pour écouter de la musique en ligne et la possibilité de la partager que cela fera que nous oublions Deezer bien bientôt.
eric1871 a dit…
dire qu'on présentait Deezer comme un concurrent de la musique en médiathèque...
Sophie a dit…
@Franpi : Il reste aussi JIWA, LastFM...
@Elfonti : merci pour ce complément !
@Eric1871 : oui Deezer était un "concurrent" et le restera sous d'autres noms, car ce n'est pas le site mais les pratiques engendrées qui en font un "concurrent" !
eric1871 a dit…
les pratiques de consommation de musique ne peuvent pas être en concurrence avec la médiation de la musique, de la culture musicale, le conseil, les rencontres...
Même s'il est difficile d'en vouloir à Deezer de vouloir se mettre en accord avec les majors et les sociétés de droit d'auteur tout en améliorant son modèle économique pour générer plus de profit, il reste qu'en effectuant ces changements sans préavis, Deezer a sérieusement écorné son image en tout cas auprès des blogueurs et des utilisateurs de playlists.

Jiwa et MusicMe (même si ce dernier est très lié au SNEP) me semblent de bonnes alternatives.
Mais aussi Imeem, Goear, Grooveshark... et plein d'autres :
Musique en ligne: +100 services en ligne pour écouter, partager et télécharger la musique



Amusant de repenser à la question "Que peuvent nos discothèque face à Deezer ? ", à laquelle il est encore plus facile de répondre aujourd'hui : offrir un accès libre et pérenne à la musique dans une logique non-commerciale.

Je cite à nouveau Arsène Ott, président de l'ACIM :
« à ce jour, dans le domaine de la musique numérique, aucune des offres documentaires à destination des bibliothèques, qu’elles aient un caractère commercial plus (le coût d’un abonnement à Cristal Zik, Naxos, Bibliomédias, Dogmazic...) ou moins affirmé (les services d’accès à Deezer, MySpace, Last.fm...), ne peuvent prétendre être représentatives de la filière musicale dans sa globalité et sa diversité, pas plus qu’elles ne peuvent refléter les orientations documentaires qui se sont exprimées jusqu’ici dans les fonds physiques des bibliothèques. » Arsène Ott, Les « natifs bibliothèques » s’attachent à la musique, ACIM, bulletin électronique, n° 2, sept. 2008

Dans une présentation Les services d’écoute en ligne : discothèques, fin de l’histoire ? je concluais par ce constat:
"L’offre de musique en ligne proposée aujourd’hui est difficile à évaluer par manque de transparence. Dans ce secteur qui n’est pas encore stabilisé, de nouveaux acteurs apparaissent tous les jours. Les sites eux-mêmes sont en constante évolution (bêta permanente)."
http://www.acim.asso.fr/spip.php?article255

NB
eric1871 a dit…
Je ne peux qu'abonder dans ce sens : de plus en plus on constate que les contenus sur Internet sont volatiles et leur pérennité n'est jamais garantie.
Il devient difficile de faire des liens sur Youtube, à présent sur Deezer aussi, c'est peut être tant mieux

Articles les plus consultés