twitter listes suite et pas fin

Un retour à chaud sur les listes et les conséquences qu'elles pourraient avoir ou pas selon que les twitters se les approprieront (et ça c'est pas gagné même si les chiffres annoncent dejà 6,5 millions de listes) j'en profite aussi pour répondre un peu à Jean-François Garsmeur qui m'a fait l'honneur de quelques explications sur mon précédent billet, explications avec lesquelles bien sur je ne suis pas totalement d'accord ;-)

- Oui les listes risquent de créer une émulation pas très saine et là il ne s'agit pas que d'un avis personnel mais aussi de tweets relevés deci delà :


- C'est vrai qu'il y a quelques privates jokes dans monprécédent post, mais sont-elles vraiment privates quand elles sont compréhensibles par tout ceux qui auront suivi "l'affaire" sur twitter, d'ailleurs j'ai comparé : @jeanlucr est présent sur 473 listes et @crouzet est présent sur 101 listes, voilà voilà, je dis ça je dis rien...

- Oui terrain miné ! Et l'intitulé de certaines listes me laissent à penser que je n'ai pas totalement tort, j'ai vu des listes intitulées : "ont-des-seins", "mecs baisables", "twitter-snob", j'ai vu aussi une liste "intelligentes" (elles ne sont qui ne sont que 19 à en faire partie !)



D'ailleurs je lance un appel aux créateurs : il manque aux listes un petit pitch : un peu agacée en voyant la liste "femmes digitales" je me suis radoucie en lisant ce qu'en disait son créateur Philippe Martin :
[...femmes- digitales-women, d’ailleurs, à propos de cette dernière, certains amis en boutade m’ont traité de cyber Dom Juan. Je leur ai rétorqué que cette liste est très pertinente les soirs de hockey car on ne risque pas d’y voir des statuts du genre « ça sent la coupe » en plein mois d’octobre. Sur une note plus sérieuse, les femmes sont plus naturelles que les hommes en matière de conversation et abordent des sujets plus proches de la vraie vie. Dieu que Twitter serait plate sans elles...]

- J'aime bien l'idée de listes temporaires pour rendre compte d'une conférence, d'une twittparty (?;-) qui permet ainsi de profiter de twitters que l'on ne suit pas spécialement au quotidien et pratique pour ceux qui oublient le #hashtag pendant que se déroule l'évènement.

- Je ne suis pas sure non plus que les listes révolutionnent Twitter, elles arrivent trop tard, des pratiques se sont mises en place pour palier à ce manque initial, et au vu des intitulés délirants de certaines, elles risquent de perdre très vite leur crédibilité ?
Et surtout j'insiste le gros problème reste à mon sens l'impossibilité de faire une réelle recherche par listes.

- Pour ce qui est de la sphère privessionnelle : car si on tente un portrait d'après les listes auxquelles on appartient on a un retour sur image impressionnant,
Comment les autres nous voient ? Ainsi je m'etonne de faire partie de listes "littérature" ou encore "lire" (me souviens même pas du dernier livre chroniqué ici ;-) je suis contente d'être dans une liste geek (même si certains me qualifie de "geek d'eau douce";-)
Et sinon je suis super fière de faire partie de la liste "sleeve-face", du "top-twiterers-français", et aussi des "150 bonnes sources" de @narvic
Par contre je vais aller me renseigner sur une liste ou je suis associée à : "ils-l-ont-fait"...

Et pour finir : mon pseudo est né bien avant Twitter à l'époque ou j'ai créé ce blog, c'était il y a 4 ans à quelques jours près et, d'ailleurs, je n'ai même pas pensé à faire de billet d'anniversaire tant ce blog est devenu naturel et fait partie de ma vie virtuelle et... réelle, même si beaucoup de choses ont changé depuis 4 ans, ce pseudo est devenu ma signature naturelle tout ça parce que "Sophie" était déjà pris...
On est peu de choses mais pas que ça ;-)

Commentaires

Bonsoir,
je ne discerne pas bien en quoi vou n'êtes pas d'accord avec moi, mais soit. Vous avez un style alerte, et vos billets sont agréable à lire, vous auriez pu vous appeler lacauseuse ou svotrenom personne ne vous aurait catalogué comme une bibliothécaire.
Vous témoignez plusieurs fois de votre profonde modestie. Mais je constate que, contrairement à vous certains twittos sont un peu égocentrique. Figurant dans une liste de 150 personnes ils commentent ce fait comme si ils avaient eu une critique élogieuse ou négative dans les Inrocks. En réalités a à part les "gentils" qui font des listes genre "influentz" ou "top"pour faire plaisir à leur amis, les gens qui font des listes 'comme pierre levy, tim O'reilly etc. le font parce que çest pratique et aussi les laissent publiques parce qu'ils se disent que ça peut intéresser des gens de suivre ce que disent les bibliothécaires, les journalistes ou des gens du marketing.
Bon on va pas passer le réveillon là dessus, dans six mois vousverrez que twitter aura bien changé grêce au listes, le nombre de twittos aura doublé, les usages se diverifieront : mail, messagerie live, université populaire.
Il y aura même des listes de gens qui penseront que c'était mieux avant quand on se réjouissait chaque jour d'être parmi les happy few qui twittaient, qu'on RT des liens que personne ne lisait, même pas celui qui l'avait repéré, en se disant que c'était merveilleux toute ce savoir partagé...
Vous n'êtes pas visée mais comme on parle de liste et que dans votre réponse vous expliquez que les listes sont arrivé trop tard (pour qui? pas pour les milliards d'humains qui n'ont jamais vu de fail whale) je dis ces choses ici, et l'on verra le premier mai si vous aviez tort ou si j'avais raison.
ccalonne a dit…
Pour ma part, si je trouve intéressant de faire des listes, elles me servent surtout pour me faciliter le suivi d'une catégorie de twittas/os à travers Seesmic, tel un raccourci clavier;
Maintenant, assez sensible à la question au respect de la sphère privessionnelle, comme vous dites, j'ai aussi pris le soin de créer des listes privées et tout particulièrement lorsque ce classement est réalisé sur la base de l'appartenance politique réelle ou supposée.

Articles les plus consultés