vendredi 25 décembre 2009

pourquoi je deteste Noel

J'ai retrouvé ce billet de l'année dernière que je n'avais pas posté et je me dis que les années passent et se ressemblent...

Comment ? moi ménagère de moins de 50 ans, entourée d'une famille aimante, dotée de deux charmants bambins pleins de vie, enfin sauf en ce moment puisqu'ils n'ont rien trouvé de mieux à faire que d'attraper une gastro à 12 heures d'intervalle, je viens donc de passer la nuit à vider les bassines et à faire des bisous (heu de loin les bisous quand même ! beurkkkk ;-) [MAJ : cette année j'ai de la chance 1 seul sur les deux à attraper une gastro]

Comment puis-je énoncer une horreur pareille ?
Ne pas aimer Noel !
Sacrilège !


Oh bien sur j'adore voir l'émerveillement de Noel, la magie de l'esprit de noël briller dans les yeux au moment du déballage des cadeaux que l'on aura passé la soirée de la veille à soigneusement emballer.
D'ailleurs à propos d'emballage , il y a une chose qui m'exaspère particulièrement c'est l'emballage des cadeaux par les scouts ou autres associations caritatives ! Je trouve ça limite racket de devoir laisser de l'argent pour un emballage dont autrefois les commerçants nous faisaient cadeau ?
Oui, oui bien sur il s'agit là d'une bonne action mais j'ai failli finir arracher et finir moi-même le paquet cadeau qu'avait commencé une étudiante en médecine, en espérant qu'elle savait mieux recoudre ses patients que faire des plis corrects et coller un malheureux bout de scotch à un paquet cadeau en mois 1/2 heure !

Reconnaissons-le, les fêtes de fin d'année arrivent au pire moment : fatigue (pas de vacances depuis Juillet), froid, changement de saison, ... Même pas de neige pour éclaircir la grisaille du quotidien [OK cette année on aura eu de la neige, suffisamment pour que je trouve le moyen de m'étaler par deux fois sur les trottoirs verglacés et j'avais même pas de talons ]

A tel point que ce matin, profitant de mon seul jour de congé, j'ai failli fondre en larmes dans le supermarché ou je faisais mes courses, pensant avoir perdu mon charriot plein des produits soigneusement sélectionnés pendant 2 heures et correspondants à la liste methodiquement établie la veille pour préparer le repas de Noel !
Je sais pas vous mais le poids de cette p$*ù!^ d'émission "un dîner presque parfait" se fait sentir, la pression est lourde, j'ai déjà eu droit à des commentaires du genre "Il est nul ton repas, maman, t'aurais même pas la moyenne à un dîner presque parfait" je ne vais quand même pas me mettre à présenter les pâtes en forme de bateau avec le jambon qui formerait la voile !
Manquerait plus que Valérie Damidot s'en mêle...
Cette année, histoire d'en rajouter un peu il a fallu tenir compte d'un facteur supplémentaire pour faire le sapin et préparer la table : LE CHAT [MAJ : à multiplier par 2 chats] ! Oui la bête a grandi et à neuf mois (et même plus vieux ;-) il est toujours aussi compliquer de faire comprendre à un chat que : non ! on ne grimpe pas dans le sapin comme dans les arbres du jardin et que non ! non plus il n'est pas question de se balader sur la table parmi le service en cristal !

Addenda : un autre chose qui m'agaçait l'année dernière et qui, je pensais, se calmerait cette année avec la crise et le sommet de Copenhague : c'est cette débauche de décorations et d'illuminations des coquets pavillons de banlieue, souvent récompensés et encouragés par les municipalités qui decernent des prix aux plus moches maisons ou balcons décorés.
La surenchère me laisse perplexe à une époque ou on nous gonfle en calculant l'émission de CO2 de toutes nos actions ou on nous conseille de faire pipi sous notre douche pour économiser l'eau !
Faudrait peut être voir à se calmer un peu : il n'y a plus moyen si on n'habite pas à plus de 30 km d'une grande agglomération d'avoir une vraie nuit noire ou seule la lune se reflète dans la neige ! alors quand j'entends les gens se plaindre d'être dans une période ou les jours sont trop courts ou la nuit tombe trop vite, ça me fait grincer surtout si ces même personnes ont dans leur jardin le traineau du père Noel et ses rennes fabriqués en guirlandes lumineuses !

Moi de mauvaise humeur ? Non, non...


5 commentaires:

Rincevent a dit…

Tiens, je ne suis donc pas le seul à ne pas aimer noël ?

Cette fête théoriquement chrétienne de recueillement et de partage s'est transformée en célébration de l'excès alimentaire et consumériste. Autant de choses que je déteste.

Quant à l'obligation d'être heureux pendant les fêtes, elle me sort par les yeux. Non je veux pas de cadeaux (mais ça me dérange pas d'en faire) : ils ne m'intéressent souvent pas mais "il faut bien offrir quelque chose !". Ayé, ça me file la gastro, moi aussi...

Rincevent, grincheux de service.

Lully a dit…

@Sophiebib : pour les gosses, c'est au lit sans manger -- non mais !

@Rincevent : "Cette fête théoriquement chrétienne de recueillement". Certes. Mais peut-être les chrétiens sont-ils encore les seuls à être heureux à Noël, ceux qui n'ont pas été avalés complètement par cette logique consumériste et alimentaire, et qui arrivent peut-être à vivre cette journée autrement ?

Lully a dit…

Pour essayer d'être un peu plus constructif : si la "tradition" en l'état ne "passe" vraiment pas, pourquoi ne pas essayer quelque chose de complètement différent (s'il faut absolument faire quelque chose, ce qui nul pouvoir ne peut techniquement imposer).
Exemples :
1. passer quatre jours dans le Sahara
2. aller servir les repas aux Restos du Coeur (pas pour voir qu'il y a pire que soi, mais juste pour participer à une fête)
3. au fin fond de la Savoie, dans un chalet chauffé au feu de bois où il a fallu venir à ski -- et au menu une bonne fondue savoyarde avec de l'Apremont (et le Côteaux-du-Layon au dessert).

Autrement, quoi !
Bon, pour le réveillon, vous faites quoi ? :-)

El "monsieur méchant" Tonito a dit…

"les chrétiens sont-ils encore les seuls à être heureux à Noël ?"
Moui. Les ravis de la crèche, alors ?!
Perso je fais ça en août...

Anne# a dit…

Ah ! Bienvenue au club alors... Lisez donc ça et vous vous sentirez moins seuls !!! http://www.bmol-grenoble.info/divagations/
Gagnante au club des râleurs,
Anne#