dimanche 24 janvier 2010

la twittferme

Est-ce parce que Twitter atteint une certaine notoriété (ou parce que c'est là qu'on trouve l'info ?) que l'on commence à se livrer à des expériences ?
Toujours est-il que 5 journalistes vont être enfermés dans une ferme... heuu pardon... un gîte

nan c'est pas le gîte dont il est question...

pendant 5 jours (1er au 5 février) coupés du monde (bin voyons) avec pour seuls outils de communication Twitter et Facebook (donc reliés à la terre entière) mais aucune possibilité/volonté de surfer en dehors de ces deux sites.
Ce qui est dommage et fausse, à mon sens complètement la donne, c'est qu'ils pourront cliquer sur les liens donnés dans les tweets ou sur FB... Seul un journaliste s'est engagé à ne pas le faire, (on verra comment il survit ;-)
Et c'est ce qui fait la différence, comme on peut le constater avec le dernier exemple en date : si il y a eu un début de buzz dimanche annonçant la mort de Johnny Depp c'est justement parce que les gens n'ont pas pris la peine de cliquer sur le lien renvoyant vers un article de 2004 lui même un fake.
On sait bien que tout bon journaliste vérifie ses sources avant de donner une info, n'est-ce pas ?
Ne pas cliquer sur les liens les obligeraient à recouper les sources, à vérifier, comparer, chercher dans ces deux espaces limités que sont Facebook et Twitter quand on ne peut cliquer vers l'exterieur.
Il serait même intéressant de lancer une rumeur et voir comment elle est reprise (ou pas) par ces journalistes ? (#sadique)


Les 5 journalistes auront un pc vierge et se sont engagés à se désabonner de toutes leurs sources d'information, mais ils conservent leur compte twitter et Facebook d'origines (dommage moi j'aurais bien aimé qu'ils vivent l'expérience de devoir reconstituer les listes de leur contacts, devoir attendre que @machin accepte de les follower pour s'assurer d'une info urgente... meuh nan je suis pas méchante)
Par contre ce serait intéressant de savoir si, quelques mois après, leur usage (ou pas) de Facebook et Twitter auront changé.

je ne sais pas si l'on pourra tirer des conclusions de cette expérience dont on a plutôt le sentiment qu'elle ne fera que relancer le débat actuel sur le devenir de la profession de journaliste, mais elle pourrait faire un joli buzz sur Twitter et Facebook et ainsi la boucle serait bouclée :

les twitters relayant les infos données par des journalistes
eux-mêmes pieds et poings liés à Twitter et Facebook !

la liste des journalistes sur Twitter !
Nicolas Willems (2 twitters à son nom : le vrai et celui de l'expérience ?)

Pour certains au vu du nombre de tweets et de followers/ings j'ai l'impression que ça va être une vraie découverte cette expérience :-)
Mise à jour : il existe un twitter pour suivre cette expérience : @HuisClosNet et un hashtag : #HuisClosNet





3 commentaires:

laure leforestier a dit…

tu as tout dit, je suis entièrement d'accord avec toi et comme je suis une vraie feignasse, je le twitte !

Martin Lessard a dit…

Bonjour Sophie,

Cette expérience est définitivement plus un jeu qu'un test scientifique, on en convient. Empêcher de cliquer les liens revient au même que de lire l'actualité qu'avec les titres.

On sait ce que ça donne. Les journaux gratuits Métro et 24heures offrent une vision sans profondeur et sans nuance, tissé de préconçu et surfant sur le préjugé.

Je crois plus au non-dit dans cette histoire: c'est un autre artéfact médiatique pour alimenter les cotes d'écoutes et s'attacher aux réseaux sociaux. Ce n'est pas un problème en soi, au contraire. Mais ça aurait l'avantage d'être plus clair!

PS: en passant, Janic Tremblay a dit qu'il a allait essayé de ne pas cliquer la première journée seulement. Le naturel revient au galop...

Anonyme a dit…

It is altogether weighty to match proper care of all your gems pieces so that they pattern quest of a lifetime. There are unalike approaches and ways to clean diverse types of jewels be it gold, silver, pearls, diamond or marvel stones. Outlined under the sun are the several ways by which you can conclude care of your accessories and charge of them lambent and new always.