dimanche 10 janvier 2010

twitter encore et encore

comme vous l'aurez remarqué la publication de posts sur ce blog a ralenti, je suis victime comme pas mal d'autres blogueurs de ma dispersion sur le net.
Je ne sais pas si il s'agit d'un bien, mais c'est surtout ma pratique du net qui évolue. Ma première source d'information étant devenue, comme je l'ai déjà dit Twitter, l'information m'y arrive en direct. J'ai ainsi, et hélas, appris le décès de Lhasa et ce soir celui de Mano Solo par Twitter.
Les articles de fonds concernant la profession se trouvent aussi sur Twitter (il suffit de suivre les bonnes personnes)

Et de fait, comme je partage mes propres informations depuis Twitter je ressens moins le besoin comme auparavant de bloguer et d'utiliser ce blog comme un carnet de notes (vous aurez certainement d'ailleurs remarqué la dérive des sujets traités ;-)

En même temps Twitter ce n'est pas le paradis et j'ai pu le constater quand j'ai perdu mon compte, sans aucune raison.
Imaginez : du jour au lendemain vous vous retrouvez avec une nouvelle identité inconnue de tous et tout a refaire ! C'est ce que j'ai fait, petit à petit, reconstruire ma communauté. Mais encore faut-il que vos anciens followers fassent le lien entre l'ancienne identité et la nouvelle, et ce sans aucun moyen pour vous de leur dire : "mais si c'est moi Sophie, tu sais..." non seulement ils ne savent pas mais en plus ils ne vous entendent pas !
C'est une expérience vraiment très très angoissante que je ne conseille à personne !

Et puis j'avoue, je me suis fait très peur : un soir j'ai failli regarder une émission débile sur TF1 (que je ne regarde quasiment jamais) parce que je me suis dit que le livetwitt allait être très drôle !
Depuis je tweette un peu moins, mais les réflexes restent parce que Twitter est (je me répète) une excellente source d'information.
Mais j'ai pris un peu de recul et je me demande quelle solution trouver entre le blogging et le microblogging ?
Car clairement j'ai moins de temps à consacrer à des posts de fonds puisque je trouve des éléments qui suffisent à ma réflexion sur Twitter ou par les liens qu'on y trouve. En même temps les 140 caractères sont parfois trop réducteurs, et les débats impossibles (même si les commentaires ne sont pas la panacée ils permettent quand même de développer un argumentaire).

Je ne vais quand même pas me mettre à faire des posts de 5 phrases sur ce blog juste pour dire que...
Par exemple : Je suis d'accord avec @Neuromancien quand il regrette la disparition de Biblio-fr ;-) d'autant plus que c'est un sujet qui a déjà été évoqué sur nombre de blogs ailleurs !
Mais je pense que ceux qui ne sont pas inscrits sur Twitter et vont de blogs en blogs seront contents d'apprendre que c'est un sujet qui revient régulièrement même sous la forme de 140 caractères ;-)

3 commentaires:

laure leforestier a dit…

je fais le même constat que toi. d'où mon 2e site de micro-blogging qui me permet de relever les billets qui m'intéressent, de les annoter et de les tenir archivés : http://laureleforestier.typepad.fr/lapunaisedunet/

Fonti a dit…

Je partage en bonne partie tes réflexions autour Twitter.

En fait, j'aime lire tes tweets, mais il me plaît plus encore lire ce DLH, sans doute mon blog personnel-professionnel préféré.

Félicités, Sophie, et merci par tes précieuses communications. :-)

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.