vendredi 30 avril 2010

Burqa morale

Pas de bibliothéconomie dans ce post même si on y parle de Cellulose juste un tout petit énervement ;-)
Je n'ai jamais été une féministe écolo-intégriste et je le suis de moins en moins quand je vois ce que l'on essaie de nous faire avaler sous prétexte de développement durable en jouant sur notre sentiment de culpabilité.
Je vous passe la coupe menstruelle des plus confortable et seyante mais qui vous permettra peut être avec les économies réalisées d'acheter un Ipad autre serviette jetable certainement très écologique elle !
La goutte d'eau cette semaine c'est quand j'ai vu ma voisine étendre des couches lavables sur son fil.
Dans cette phrase Il y a deux choses qui me gênent :

- "voisine" et pas "voisin" ce qui confirme qu'il reste encore beaucoup à faire sur la répartition des tâches ménagères (un sondage le confirmait dernièrement mais je n'ai pas réussi à remettre la main dessus) En même temps on s'en doutait un peu ?
- L'autre point qui me hérisse dans la phrase "voisine qui étend les couches lavables" c'est le terme  couches lavables, sous prétexte une nouvelle fois de faire appel à notre bonne conscience de mère parfaite écolo, dans l'air du temps, etc... On vous incite à coller au chérubin une couche lavable elle-même contenue dans une surcouche à pressions lavable elle-aussi.
Bien, bien, évidemment pas question de mettre la couche pleine de caca directement dans la machine, donc il faut retirer le surplus ? J'imaginais déjà les mamans parfaites retirant l'excédent au-dessus d'une poubelle d'un compost... Et bah non j'ai appris que l'on pouvait mettre une feuille de papier (bio évidemment) au fond de la couche !
Vous suivez toujours ? le papier, la couche, la surcouche...

Et le nervous breakdown en vue ! Bin oui les jeunes mamans sont parfois des êtres fragiles et culpabilisants qui cherche le meilleur pour leur progéniture il est donc facile de leur vendre cet attirail auréolé de toute cette bonne conscience écologique et développement durable (les couches peuvent en plus être réutilisées pour le prochain bébé) !
Vous me direz mais qu'est-ce que ça peut te faire si ta voisine a fait ce choix ? Certes je m'en fiche, sauf que, ce qui me gêne c'est le discours bien pensant et moralisateur qui va avec et qui revient lancinant comme une action naturelle, logique :
J'ai même lu comme argument que les couches industrielles étaient testées sur des animaux (quelle horreur à cause de toi on tue des animaux innocents !), ou encore qu'elles pouvaient être à l'origine de crises d'asthme chez un enfant (mère indigne à cause de toi ton môme sera malade !). En plus ne vous leurrez pas si les jeunes papas modernes acceptent de changer bébé (sauf si ça devient trop compliqué entre le papier au fond de la couche, elle-même au fond de la surcouche + plus la chère tête blonde qui en a marre parce que ça dure trop longtemps...;-) combien se chargeront de nettoyer les couches ? Et puis, mais ça n'arrivera pas à ces mères parfaites, mais pas question de prendre du retard sur les lessives parce que sinon je vous explique pas l'odeur du panier à linge...
Nouvelle aliénation ? oui et on est déjà suffisamment douées pour s'en créer toutes seules sans avoir besoin d'aide.
Jeunes mamans (et jeunes papas) ne vous laissez pas faire et ne culpabilisez pas c'est pas parce que vous vous serez pourrie la vie avec ces couches à la con et autre bêtises pseudo-écolos que vous serez une mère parfaite et que vous aurez sauvé la planète ! Ne vous laissez pas enfermer dans ces clichés, la mauvaise conscience doit se situer ailleurs éventuellement et elle n'est même pas obligatoire :

vous ne serez pas une mère parfaite,
 mais qui peut se vanter de l'être ? 

suggestion : si vraiment ces jeunes mamans écolos voulaient faire un vrai geste pour l'environnement je propose que toutes ces couches industrielles invendues grâce à ces actes éco-citoyens, mais dont la capacité d'absorption est telle, qu'on les envoie en Louisiane afin qu'elles servent à absorber le pétrole de la marée noire

43 commentaires:

Tredok a dit…

Joli l'argument de la coupe pour acheter un iPad ! J'ai bien ris ^^
A mon avis le problème de répartition des tâches ménagères perdurera pendant qqs temps. Trop longtemps...

Michelinechti a dit…

C'est vrai que la couche lavable a un succès fou chez mes voisines ces derniers temps...Mais pour être une vraie mère parfaite, (et j'insiste c'est spécial gonzesse), il faut aussi pratiquer le co-sleeping (ou cododo) avec la marmaille, allaiter jusqu'à...5 ans au minimum, et tant qu'on y est, faire l'école à la maison. J'ai l'air d'en rajouter, mais pas du tout...c'est du vécu!! Plus croquignolet encore (une étape de plus vers la perfection): la HNI...je vous laisse découvrir!!

http://www.bebenaturel.info/article.php3?id_article=81

Isabelle a dit…

Attention ce genre de sujet pourrait transformer ton blog en tirage de chignons (pas de moustaches) ;-)
Sérieusement, les fesses de mon fils de trois mois sont en couches lavables, je ne cododote pas, l'allaitement va toucher à sa fin... et qu'on ne m'accuse pas d'anti-féminisme : je suis lesbienne et la répartition des tâches ménagères marche plutôt bien chez moi ! (et entre une mère instit et l'autre bibliothécaire, ce pauvre marmot ne risque pas de connaître l'école à la maison.)
Par contre, mon porte-monnaie me dit merci, ainsi que les fesses du jeune homme puisque moins de fuites qu'avec des jetables.
Ne faisons pas de généralités sans savoir ce qui se passe vraiment chez ses voisins....

Karine a dit…

Euhhhhhh, moi sans hésitation, les couches ne seront pas lavables!!! Mais finalement ce n'est pas très grave car je serai une mère parfaite pour tout le reste... enfin peut être ;-)

Toftaky a dit…

On peut aussi utiliser des couches jetables biodegradables et compostables. Ca évite de faire 50 machines par jour avec tout ce que cela implique de conso d'eau et de lessive. Enfin je dis ça je dis rien...
Toftaky (père de famille -thékaire, légérement écolo et qui fait largement sa part de boulot à la maison...non mais !

laure leforestier a dit…

Mais dis-moi, elles sont merveilleusement blanches les couches lavables de la voisine ! Elle utilise quoi comme lessive ? Me dis pas que c'est des noix :-)

MZ a dit…

mouais... ce billet surfe sur la vague... et puis avant de parler de tout ça il faudrait peut-être essayer, je parle en particulier de la coupe. Sauf qu'évidemment ça demande de passer un peu outre les tabous du fémininement correct (parler du sang menstruel, biiirk !!)

Tailleur d'Images a dit…

Bonjour,

la virulence de ce billet me fait également réagir, parce qu'il me semble que l'angle sous lequel est abordé ce phénomène est idéologique, alors que ce sont avant tout des considérations pragmatiques qui dictent de tels choix.

J'utilise la coupe menstruelle depuis bientôt 4 ans, et je reconnais que la première fois que l'on en entend parler, ça rebute. Et pourtant, ça n'est pas moins crade que les tampons.
Concernant la couche jetable, je n'ai pas d'enfants, mais j'opterais pour cette solution avant tout parce que les couches tradi sont traitées chimiquement. Je fais le parallèle avec le cocktail de produits chimiques variés à souhait que l'on trouve désormais dans le sang de tous, et je me dis que si je peux faire quelque chose pour que mon enfant soit en meilleure santé, je ne vois pas pourquoi je l'en priverais.
Après, à chacun ses névroses, certaines recherchent peut-être en effet à devenir l'incarnation de l'idéal maternel, mais là c'est un problème est individuel...

Perrine a dit…

Le problème, c'est le lien qu'on fait depuis la mode des théories "naturalistes" entre la volonté d'introduire un peu plus d'écologie dans notre vie quotidienne et les nouvelles théories d'éducation qui placent la mère au centre de tout... (maternage proximal et autres). Cf. le dernier bouquin de Badinter.

J'allaite et mon fils porte des couches lavables, mais ce n'est pas pour être une mère parfaite que je le fais : franchement, mon fils il s'en fout (tant qu'il a à manger régulièrement et que ses fesses sont propres...). C'est juste pour éviter de trop polluer!
C'est juste un effort quotidien en plus avec le chauffage à 17°C, les douches plutôt que les bains, la réduction de la vitesse en voiture... etc
Sachant que je pollue beaucoup par ailleurs (je ne prétends pas non plus être une écolo parfaite), c'est une façon d'apporter ma contribution, c'est tout.

Et mon mari étend sans problème les lessives de couches lavables.

Pour répondre à Toftaky : les couches lavables, c'est une lessive de plus tous les 3 jours, pas cinquante lessives par jour.

Et malgré les consommations d'eau et de lessive, ça reste plus écologique (si on lave à 60° maxi et qu'on utilise une lessive écologique). Plus de renseignements
dans cette étude (pour une fois absolument neutre, car je reconnais que les lobbys de fabricants de couches lavables racontent souvent n'importe quoi) de l'agence de l'environnement anglaise http://www.ahpma.co.uk/docs/LCA.pdf

Anonyme a dit…

Evidemment, pour quelqu'un qui n'hésite pas à faire un A/R en avion pour aller passer 3 jours à NY, je comprends que le choix des couches lavables ou de la coupe menstruelle reste incompréhensible...
M-M.L.

Sophie a dit…

Je suppose que pour trouver quelque chose de constructif dans ce com' il faut chercher du coté de l'impact carbone d'un déplacement en avion sur une durée aussi courte ?
Certes j'aurais bien aimé y passer plus de temps mais ni mes congés ni mes moyens ne me le permettaient, est-ce pourtant que j'aurais du me passer ce cette opportunité de découvrir un pays et m'ouvrir à d'autres horizons ? Bref chacun est libre de ces choix et si ma réflexion a évolué, comme quoi..., notamment sur le choix d'utiliser des couches lavables chez un nourrisson de quelques semaines nourri uniquement avec du lait pourquoi pas...
Par contre ce qui me gêne et j'ai tenté de l'expliquer dans ce billet c'est ce phénomène de mode lié à ces nouvelles pratiques qui sous prétexte de développement durable cache une aliénation qui ne concerne qu'une catégorie de personnes que l'on peut considérer comme fragile à cause de tous ces diktats et pressions morales subies.

Anonyme a dit…

Ici la taxe d'ordures ménagères est calculée en fonction du poids. Le choix a donc été vite fait entre couches jetables (poids normal x 3) et lavables

Raiponce a dit…

Ici c'est couches lavables....etant maman solo effectivement le partage des taches menageres c'est zero lol

par contre pas besoin forcement d'une demi heure pour la mettre, avec mon asticot j'ai 2minutes chrono...alors j'ai acquis des couches "tout en un " : j'assemble avant rangement la partie impermeable et la partie absorbante (souvent juste 2 pressions, clic clic c'est fait !), et quand je les mets...ca va aussi vite qu'une jetable !

pour le caca, j'ai soit mon amie douchette (eh oui, bebe allaite =caca pas solide ! ) , soit une option supeeeeeeeeer simple : la raclette a chat ! (vous savez, celle pour la litiere ? ben voila ! euh une reservee aux couches hein ! ) : pas de caca sur les mains, un coup de raclette et hop aux wc... et apres les couches en machine, eh oui pas au lavoir lol , et sechage...2 machines de plus par semaine, ca va...

et sinon, oui, allaite encore a 19 mois et cododo, mais rien a voir avec destheoresde super maman...juste je fais ce qui mesemble d'instinct bon pour mon enfant, celui la et pas un autre .... le grand frere etait en jetables, et dans sa chambre dans son lit a 9 mois : c'etait ce qui lui convenait a lui !

Anonyme a dit…

"j'ai tenté de l'expliquer dans ce billet c'est ce phénomène de mode lié à ces nouvelles pratiques qui sous prétexte de développement durable cache une aliénation qui ne concerne qu'une catégorie de personnes que l'on peut considérer comme fragile à cause de tous ces diktats et pressions morales subies." alors pour votre information lorsque les couches jetables sont sortie il y a eu des pubs ou pas? Même encore maintenant c'est pire! N'est pas un forme d'aliéniation aussi?

Anonyme a dit…

Encore une fois nous lisons ces arguments à 2 balles, téléphonés et entendus partout.
Peut être faudrait-il tester, se renseigner .....
Quand je lis "phénomène de mode", je ris !!!! Parce que c'est nouveau les couches lavables ??? Nos grands parents utilisaient quoi à votre avis ?
Quand bien même on ne soit pas tenté, je le comprends mais de là à nous faire passer pour des "connes", je n'accepte pas !!
je suis en colère, me sentir juger par une personne que je ne connais pas, me vexe et me révolte !

Candide a dit…

TROP DROLE !!!
en plus on voit bien que tu n'as jamais essayé les lavables...
Critiquer ce qu'on ne connait pas reste l'apanage des comiques : on en rit sans faire cas[ca]

Anonyme a dit…

L'ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit.[Aristote]

sandra a dit…

je trouve votre article un peu agressif et très jugeant, pour ma part j'ai une petite de 1an oui on a des couches lavables et aussi des jetables et j'avoue ne pas être très assidue aux CL et pourtant sans chercher à etre une mère parfaite il est évident que je cherche le mieux pour elle, et quand je vois la t° qu'il fait ds les jetables ou les produits chimiques qui absorbe si bien qu' elle reste une matinée entière ds son pipi effectivement je fais ma machine en plus ds la semaine pour lui mettre le tissu sur les fesses, sinon vu le tps c à poil (hni) et elle adore ca. pour le cododo oui on en fait de moins en moins mais j adore encore ca, si j ai voulu ma fille c est pour la câliner et la rassurer pas la virer ds sa chambre à 1 jour, pour moi pour pouvoir se détacher il faut s attacher et ma foi ca fonctionne bien vu son indépendance, parlons écharpe de portage aussi oui je préfère l avoir sur moi qu elle sente mon cœur plutôt que les pots d échappement (voir récente études) on fait même de la salsa maman/bébé avec et on se régale. pour l école à la maison on en ai pas là mais ce choix ne me parait pas idiot quand on connait le gd réseau de sociabilisation. et la non violence alors c est à la mode donc quoi si je mets une tarte à ma petite vous serez soulagée? et pour vous faire bondir encore j accouche en oct à la maison, c est pas beau ca ds une sphère aussi intime que la conception (avec la SF en plus ). et pourtant je mange mc do et bois du coca donc loin d être parfaite mais juste au plus prés de mes idées de mamans. l allaitement j allais oublié cela fait 1an que je l allaite et je vais pas tarder à accoucher donc je vous donne du grain à moudre le co allaitement lol faites vous plaisir à déblatérer autant que j'en prends à le pratiquer.

Sophie a dit…

Bonjour

En effet c'est la mode ... mais même en temps que maman ne sommes nous pas assez "intelligentes" pour faire son propre choix et prendre le moyen qui nous convient le mieux ou qui leur convient le mieux : couches jetables ou couches lavables ...???? Non ???
Perso je pense que oui !!! Alors juste pour compléter ton blog : essai et on en reparle sereinement après !!! Car tu pourrais avoir des surprises et te prendre au jeu !!!

Comme on dit souvent avant de juger il faut essayer !!

Sophie a dit…

Bizarre cette avalanche de com' 18 mois après la parution de ce billet !
Bon on se calme les mamans, chaque choix que vous faites est respectable parce que c'est le votre . A aucun moment je n'ai traité qui que ce soit de "connes" mais je le répète pour être moi aussi passée par là cette période est une periode de grands changements et on fait tout notre possible pour tenter de le faire bien ! Mais je me pose des questions et j'ai des inquiétudes car par rapport aux taches ménagères rien ne change et une surcharge de ces tâches peut parfois nous faire oublier de... Vivre ? Vivre pour soi, pas qu'à travers son bébé. Je ne juge pas j'émets un point de vue, le mien et jusqu'à présent peu d'arguments ne m'incite à changer d'avis.
Oui, phénomène de mode comme celui de coucher le BB sur le dos puis sur le côté puis... Et la mode aussi du biberon à température ambiante...
Quant à l'argument les couches lavables existaient déjà oui et nos grands mères allaient les laver au lavoir et faisaient du vélo en corset... Il y a des usages qu'on est content d'abandonner ou de voir remplacer ;-)
Sans vouloir me justifier non je n'utiliserai pas les couches lavables parce que mes enfants sont... grands, hé oui je suis vieille j'ai même connu ces foutues couches lavables que l'on attachait avec des épingles de nourrice, j'ai même changé les couches de mes neveux avec ces fameuses couches imperméables dans lesquelles on glissait une autre couche et qu'on fermait par pression !
Sandra on ne déblatère pas on essaye juste de réfléchir et d'échanger sur des avis divergents et comme je l'ai écrit plus haut, le plus important dans l'histoire c'est que vos choix vous agréent, vous rendent la vie plus facile et vous laissent votre... "liberté de penser" ;-)

Anonyme a dit…

et depuis quand on se mêle des affaires de ses voisins ^^

sido a dit…

Moi ce qui m'a motivé en premier c'est que j'étais débordée de sacs poubelles, il faut les apporter au bout de la rue, pas de ramassage dans ma grande ville pourtant, plus le fait de devoir acheter des couches en urgence que ça prenne toute la place dans le sac que j'accroche à la poussette etc..alors je me suis tournée vers les couches lavables et quand j'ai vu que c'était plus écolo et fashion (couches brodées etc...) j'ai été conquise, c'était fait pour moi et je vois pas en quoi ça aliène ou quoi que ce soit...
Un bébé c'est de l'énergie ça fait pipi et caca :o) à a chacune de trouver sa voie de maman...et comme je dis vivre pollue de toute manière héhéhé donc oui ça fait des machines mais bon je lave moins mon linge ce qui me fait pas plus de machines...et oui je mets ma fille sur le pot comme ça le caca est dans le pot, c'est ma grand-mère et ma mère qui m'ont appris et pareil c'est pas être une super maman de faire cela c'est juste que j'ai plus la flemme de nettoyer le caca partout que de mettre ma fille sur le pot quand elle pétarade :-)

Anonyme a dit…

Sophie, tu faisais combien de lessives par semaine avec tes enfants? Entre les bodies, les bavoirs, etc.. j'avais pas de quoi remplir ma machine à chaque fois; maintenant j'ai plus qu'à rajouter mes couches et c'est parfait!

Quant à la répartition des taches ménagères dans le couple, je me marre: Vous n'avez qu'à etre plus exigeante avec votre mari! Si y'avait moins de ***** qui acceptent de faire la bonniche pour leur mec, ça ferait longtemps qu'ils auraient changé de comportement, les hommes, de manière générale..... M'enfin, on a que ce qu'on mérite.

dodie a dit…

juste un com de plus pour alimenter toute cette non dicussion. en quoi cela vous gene-t-il qu'il y ait des mères qui allaitent et fassent du cododo ? vous avez donc eu si peu d'attention dans votre vie d'enfant, pour etre outrées par des pratiques de maternage ? sans doutes pensez vous que nous (la secte des foldingues-anihilées-cloisonées-ds-leur-role-de-reproductrice-et-de-mere-poule-sans-autre-passion-que-leurs-momes-affreusement-capricieux) sommes toutes des pauvres filles sans vie sociale, sans sexualité (ben oui, si bb est au pieu, on fait plus l'amour non ?), et soumises à nos tyrans de mâles dominants ? concentrées exclusivement sur les taches ménageres et bb ... ouvrez les yeux et arrétez aec badinter. il y a des féministes qui allaitent et cododotent, utlisent des CL et piiiiiiire, pratiquent le HNI ! si vous vous interressez un tant soit peu à ce sujet (de la secte des foldingues), vous trouverez pas mal 'enquetes sociologiques (pas besoin de parler de l'aspect médical e l'alaitement, ni psychologique que de la sécurité affective.. si ? bon ben voir plus bas, je vous file des references théoriques ;-)) qui démontrent que plus la catégorie socio professionnelle (des femmes !!! oui oui certaines travaillent aussi, une histoire de diiiingue!) est élevée, plus le nombre d'allaitements longs augmente. ah mais c'est sans doute parce que les plus riches sont tous radins... et cododotent aussi, mais c sans doute parce que comme ils st radins, ils n'achetent pas de piaule à leurs enfants... si tout ceci était un effet de mode comme vous l'affirmez pour les couches lavables, cela aurait fait un flop il y a bien longtps car entre nous, les CL c bien c*** comparé aux jetables hypra méga absorbantes qui peuvent tenir 12heures !!! et l'allaitement, entre les creuvasses, les tétées intempestives, ls fuites, la pudeur, les critiques, le manque d'info, le dictat des dosages des bib... la mode c pas quelque chose fait pour attirer la foule ?
bref, ouvrez un peu votre pensée, et laissez faire les familles (j'insiste sur le mot famille car ce n'est pas qu'une histoire de greluches) ce qu'elles jugent le meilleur pour l'avenir de leurs enfants, car si les bib, pamp**s, et tenir éloigné votre mome de votre lit facilitent votre petit confort quotidien, celles que vous cirtiquez avec bcp d'acidité fnt des choix au long terme.
ps: je me permets de vous suggérer quelques petits auteurs pr comprendre l'importance d'une relation sécure entre bébé et ses parents : winnicott, wallon, ainsworth, anna freud, bowlby, rouzel, fustier, gaberan ... rien à voir avec la mode, ormis rouzel ils st tous morts et inconnus n'est ce pas ? allé, bonne cultivade ! au fait ce sont tous des hommes, psychologues cliniciens, théoriciens (je vous épargne les vulgarsations à la dolto) ou educateurs spécialisés formés en psychopathologie pédiatrique
bien à vous
dodie

Sophie a dit…

Je me demande de quel côté est le mépris…

@Sido : Effectivement l’argument du sac poubelle accroché à la poussette c’est radical, je ferais bien un peu de provocation en demandant mais y’a pas un homme pour vider les poubelles ? Mais bon je vais me faire lyncher ;-)

@anonyme : la répartition des tâches ménagères ? Oui merci ça va bien chez moi, mais je ne parlais pas de moi,
car désolée mais regardez donc les derniers chiffres sortis, le partage reste à la marge. On a ce qu’on mérite, bien sur j’adore ce genre d’argument qui fait avancer le débat, mais peut être n’est-ce pas ce que vous souhaitez ?

“ Si y’avait moins de boniches” : Tout le monde n’a pas la capacité, la volonté, l’énergie pour faire changer les choses c’est pour ça que je parle de fragilité et qu’il me semble dans certains cas pas nécessaire de se rajouter des tâches qu’on ne partagera pas !

@doodie : Que savez-vous de la vie des gens pour être aussi péremptoire ? Vous n’avez rien compris ou mal lus les auteurs que vous citez (ah oui a propos de féminisme et pour reprendre votre argumentaire ça ne vous gêne pas qu’il n’y ait que des mecs dans ce que vous lisez et qui dicte votre conduite ?) Ne mettez pas au même niveau les couches lavables et l’allaitement, l’allaitement ne me gêne pas (manquerait plus que ça) j’ai allaité mes enfants à une époque ou cela n’était pas à la mode, oui je persiste avec ce terme car il m’a fallu batailler pour qu’on ne colle pas un biberon d’office à mes enfants, oui ils ont dormis avec moi aussi parce que j’ai fait comme vous j’ai fait ce qui me semblait bien pour eux et pour moi, les choses ont changé et c’est tant mieux.
MAIS il ne faudrait pas qu’à l’inverse cela ne devienne un diktat. Et c’est ça qui m’énerve, un peu de tolérance ne mettez pas à l’index celles qui n’allaitent pas ou n’utilisent pas de couches lavables car c’est ce qui est en train de se passer…

J’ai lu dernièrement que plus la femme se libérait plus son sac à main grossissait, bizarre non ?

AureliB a dit…

Fantastique... Fantastique de voir la capacité de nuisance qu'ont les ayatollah de la baberie où qu'ils (elles) posent leur souris sur le Net.
Tu me connais Sophie, je ne suis pas la dernière des bab', ni des féministes, bien au contraire. Mais je reste sidérée devant la vacuité du discours (même planqué derrière le petit doigt des grands théoriciens de l'éducation qui n'ont pas connu que des fulgurances intellectuelles), qui à mon sens dessert complètement la cause qu'il est censé défendre.
Ca me rappelle une conversation qu'on a eu un jour avec un ami d'amis. Limite on méritait la pendaison par les pieds parce qu'il nous arrivait d'acheter du roquefort sous cloche en plastique et que c'était mal, genre la barbarie nazie à côté c'était que dalle. On lui a demandé comment il allait au travail. 2 x 40 bornes en bagnole chaque jour. Nous, on va bosser à pied ou en métro. Qui est le plus déglingo dans l'histoire ? Et d'ailleurs, on s'en fout. Je suis excédée par ces pseudo-joutes verbales écolo où chacun cherche à montrer "qui c'est qui a la plus grosse".
Bref.
Tout ça pour dire que les crêpages de chignons (de bibliothécaires ?) autour du bien-être infantile me gonflent profondément et que, surtout, on touche le fond du faux débat petit-bourgeois. Ca occupe quand on n'a que ça à faire et à penser. Dépendre d'une PMI où règne une vraie mixité sociale, ça remet certaines choses au centre et en jette d'autres à la périphérie, c'est à dire à leur place.
Je précise aux folles furieuses évadées de Bébé au naturel et autre Magicmaman pour bab' que ma fille a 13 mois, qu'elle a été allaitée aussi longtemps que possible, qu'elle porte des couches jetables (biodégradables, parce que j'ai la chance d'en avoir les moyens) et qu'elle dort, sacrilège !, seule dans sa chambre depuis le jour de son retour de maternité. D'après le personnel de la crèche (deuxième sacrilège ! et même des fois elle y va quand je suis en RTT !), c'est une petite fille très épanouie, et loin d'être en retard en matière de développement. Et je lui souhaite d'avoir d'autres centres d'intérêt dans sa vie de femme que la teneur en coton bio des couches suédoises.

Franpi a dit…

Hihi :)
Et sinon, le jour de la Révolution, y'en a qui pourront pas, ils auront lavage de couche et cododo au programme.
Ce que ces gens m'épuisent. Ils ne sont même pas nuisible. Ils ne sont rien, du tout, un pet d'endive bio.
Sont persuadés que leur petite vie se pare d'orthodoxie quand ils ne sont juste que des petits consommateurs minables tellement égocentriques qu'ils pensent que leur comportement individuel changera quelque chose...
Mon dieu, mais allez-y, triez vos déchets, pendant que l'industrie pollue votre eau en vendant du Green Washing.
Sophie, bloque les commentaires un coup, selon la théorie du poisson rouge, ça devrait se calmer en 24h ;-)

Zigazou a dit…

Pour réconcilier tout le monde, les mamans maternantes, les mamans pressées, les mamans écologistes et les mamans naturalistes, j’ai LA solution !

Revenons aux fondamentaux, à la nature. Mesdames, imitez la maman chienne ou la maman chatte : mangez les excréments de vos petits !

Plus de couches jetables et leurs déchets, plus de couches lavables et leurs lessives, aucune perte de temps…

Les mamans maternantes seront aux anges : le lien avec leur petit s’en trouvera renforcé, elles sauront immédiatement si le petit manque de minéral ou de fibre.

Les mamans écologistes sauveront ainsi la planète.

Les mamans pressées ne perdront plus de temps à jeter les excréments. Plus de problème de couche de rechange à avoir.

Et vous rendez-vous compte des économies ainsi réalisées ?

Le bonheur !

Bien sûr, et pour paraphraser Tailleur d’images et MZ, il me semble que l'angle sous lequel est abordé ce phénomène est idéologique : ça demande de passer un peu outre les tabous du fémininement correct.

Laure a dit…

Oh mon Dieu, battez-moi, lynchez-moi, tuez-moi, j'ai fait dormir mes enfants seuls dans LEUR chambre dès le retour de la maternité. Mais quand je vois les belles relations de complicité que j'ai aujourd'hui avec mes trois ados, je ne crois pas qu'ils en aient été traumatisés, non.
@AureliB : j'adhère entièrement à votre commentaire !

En discutant récemment avec une jeune collègue enceinte pas encore sûre de son choix, je la vois surtout étouffée par une pression écolo-bobo assortie d'un phénomène de mode (qui passera, comme toute mode) dont on elle ne sait pas très bien comment se libérer. Elle pense opter pour le jetable bio, comme si elle avait à se justifier auprès de qui que ce soit ?!
Mais au fond quelle importance, que chacun vive comme il l'entend, sans pour autant se prendre des énormités dans la tronche.

Sophie a dit…

@laure : nan juste te bruler vive on a encore le bucher de Jeanne ici ;-)
Tu as tout à fait raison, c'est moi aussi ce qui m'embête cette pression, ce besoin de se justifier...

Bulle a dit…

"M'enfin, on a que ce qu'on mérite."
La réalité des congés maternité/paternité, ainsi que les différences de salaire homme/femme, font que la maman se retrouve plus souvent à pouponner à la maison que papa, les premiers mois en tout cas. Cela explique peut-être en partie pourquoi le partage des tâches est encore si peu équitable...
En attendant (et pour troller un peu), je ne vois pas beaucoup d'hommes commenter ce sujet, ont-ils été envoyés laver les couches ?

Leelou a dit…

ben dis moi sophie quelle bataille d'opinion entre de "courageux" anonymes et toi !!!

moi je pense que tu as du être dénoncée à la brigade des nurses !!!

(cf le spectacle de florence foresti !!!)

ya pas à dire elles sont vraiment partout ...

Anonyme a dit…

C'est incroyable d'entrendre dire que les petites choses que l'on essaie de faire au quotidien sont futiles ! C'est à cause de gens comme ça, qui se disent que ça sert à rien car les grandes entreprises polluent, qu'aujourd'hui notre planete est dans l'état dans lequel elle se trouve.
Si chacun pouvait faire un tout petit effort, ça changerait bien des choses. 6 milliards de personnes qui font un effort chaque jour, aiderait un minimum. Mais non, il y en aura toujours qui se diront que ça sert à rien. C'est bien dommage ! et je trouve cela bien dommage irrespectueux et immoral.
Le coup du lavoir, c'est pas nouveau on l'entends à tout bout de champ. C'est parce que la technologie a pris une part plus qu'importante dans notre vie que notre planete est une vraie poubelles. En 100 ans, nous 'avons détruit. Toute cette belle technologie nous aide à vivre nos vies à 100 à l'heure. On ne prend plus le temps de rien, on consomme, on consomme, on consomme... au détriment de notre morale. ça va vite, c'est bien. Et ben non , je suis pas d'accord !!
Et pour en revenir à vos super jetables , vous produisez l'équivalent d'une chambre d'enfant entièrement pleine du sol au plafond pour 1 enfants en 3 ans. Alors multiplier par le nombre de gosses sur terre et par le fait que vos super couches mega absorbantes mettent 450 ans à se détruire et voyez votre impact écologique.
Alors si vous vous en foutez ben allez y : jeter vos déchets n'importe comment, utiliser votre voiture pour faire 200 m, laissez toutes vos lumières allumées, polluer les fesses de vos bambins.... Eclatez vous, mais nevenez pas vous plaindre plus tard .....

Claire a dit…

Ouf, heureusement que j'ai un homme qui fait le ménage sinon chez moi ce serait invivable... Et c'est également lui qui a été d'accord pour utiliser des couches lavables et - j'ai trop du bol - il les lave.
Bon il sait pas étendre du linge correctement mais il fait des efforts...

Avec un boulot à plein temps voir plus, heureusement que le mâle est investi; et avec notre incapacité mutuelle a prévoir les courses plus d'un jour à l'avance, les couches lavables nous ont sauvé de la panne de couches...

Et ça fait autant de poubelles à sortir de moins qui s'accumulent dans l'entrée !

En y réfléchissant bien, c'est parce qu'on est des très mauvais parents qu'on utilise des lavables je crois :)

Chacha a dit…

Et bien,tout cela est bien triste...

Mesdames les "féministes": ne pensez vous pas que la vraie liberté de la femme, le vrai féminisme c'est de laisser le CHOIX aux femmes?? Le choix de PENSER PAR SOI MEME en fait partie et je trouve bien triste que vous ne pensiez pas capables ces femmes (souvent dîplomées et/ou issues d'un milieu socio-culturel assez élevé) de pensée autonome...
Je suis une maman "maternante", j'allaite, je cododote, je porte en écharpe mon petit de 1 an. Je ne l'ai pas fait pour mes deux premiers enfants: pas le temps, pas envie et surtout bcp de préjugés (comme vous?!). Et puis, la découverte s'est faite: un monde merveilleux s'est ouvert à moi,un monde dans lequel je peux donner libre cours à mon envie d'être mère à 100%, à ME faire plaisir autant qu'à mon enfant, en répondant à nos besoins communs,à braver les idées préconsues, les mauvais conseils ("mais vous allez en faire un capricieux!! Posez le donc et laissez le pleurer!"...) Le père, pendant ce temps, aide aux tâches ménagères et poupoune autant qu'il le souhaite...

Dommage qu'il y a toujours des emmerdeuses dans votre genre, qui jugent sans connaître et qui nous font passer pour ce que nous ne sommes pas...
Vous passez à côté de quelque chose, j'en suis bien triste pour vous! Mais la prochaine fois, s'il vous plait, si vous souhaitez parler de la répartition des tâches ménagères...ne mélangez pas tout...

Eithern a dit…

Madame,

J'avoue avoir beaucoup de difficulté à comprendre votre démarche dans un tel article. Quel est donc le but au départ?

Critiquer la différence de répartition des tâches hommes/femmes dans les couples? Ou faire un point sur les questions que peuvent se poser certaines personnes sur l'environnement et comment réduire leur impact à ce sujet?

Parce que très sincèrement, j'ai beau relire votre article, je n'arrive pas à trouver où et comment vous vous positionnez...

Les couches lavables telles qu'elles existent aujourd'hui ne sont en rien comparable avec ce que vous avez pu connaitre, mais encore aurait-il fallut que vous vous plongiez dans l'univers des couches lavables pour le savoir...

De plus les Cups ont pour intéret de limiter effectivement la production de déchets type serviette hygiénique et tampon, mais pas UNIQUEMENT. En effet, saviez-vous que dans ces produits, il existent une quantité importante de chlore soupçonnés d'être à l'origine de dérèglements de la flore vaginale, notamment chez les jeunes femmes.

Ainsi les femmes idiotes et soumises à la nouveauté, ont des arguments, voyez-vous, beaucoup moins "has been" que ce qu'il apparaît de prime abord.

Enfin, vous parlez à juste titre de l'égalité homme/femme qu'il peut avoir dans un couple. J'admet qu'encore trop de pères se déchargent de leurs "obligations" envers leurs enfants ET leurs épouses...mais est-ce une raison pour appliquer FORCEMENT ça à toutes ces familles qui ont fait des choix un peu différents?

Vous parlez d'aliénation de la femme, j'en convient. Mais qu'en est-il alors de la femme qui est totalement éjectée de son rôle de mère lors de l'accouchement, a qui on pratique une épisiotomie sans même lui demander la permission et sans lui expliquer les tenants et aboutissants?

Quel est le statut de la femme qui nourrit son bébé avec des laits infantiles surchargés en matière grasse végétale tels que les huiles de palmes, aujourd'hui controversées et suspectées d'augmenter les risques cardios-vasculaires dûs à leur trop grande proportion de graisses saturées?

Qu'en est-il de toutes ces femmes, qui, bêtement, ne font que ce qu'on leur dit de faire sans vraiment se poser la question des conséquences de leurs actes?? Et a qui on cache volontairement l'information, les pensant trop "fragiles" pour comprendre?

Je pense faire partie de ces gens que vous ne comprenez pas, j'ai une petite fille de presque un an, toujours un peu allaitée, qui dort avec nous parfois, avec qui nous avons, mon ami et moi trouvé un équilibre de communication et de vie à force de chercher à comprendre justement.

J'ai décidé de faire un accouchement à la maison pour ce bébé, malgré toutes les contre-indications soi disant médicales(primipare,...)...c'est vrai que l'accouchement est dangereux pour la santé, a quand un accouchement sans accouchement...hum??

Et pire que tout, je pense, je la porte dans un porte-bébé dit physiologique et je n'ai pas de poussettes...

Ce que vous racontez, illustre, malheureusement, très bien une certaine catégorie de pensée intolérante et obtus...c'est dommage, parce que je pense que sur le fond, il suffirait juste d'un peu plus d'ouverture d'esprit pour se comprendre...

Dans l'impatience de vous lire, je vous souhaite une bien bonne journée.

Eithern

Sophie a dit…

@chacha : sur le mode emmerdeuse on : ça va pas être compliqué avec les 2 aînés de leur expliquer que vous n'aviez pas envie ? Ca sent la psychotherapie à l'age adulte tout ça !
@Eithern (et de façon plus générale) : merci de votre com' qui relève un peu le débat, mais comme je l'ai déjà dit en réponse à un des com' effectivement chacun fait ce qu'il lui plait et je ne vois pas à quel titre je pourrais me poser en prescripteur, ce billet était une alerte : avant de se rajouter de nouvelles charges il serait vraiment essentiel de travailler à ce qui n'est toujours pas acquis à l'heure actuelle et là les chiffres le prouvent : le partage des tâches ménagères courantes... Aujourd'hui c'est aller à contre-courant que de ne pas utiliser des couches lavables, je lutte contre cet intégrisme qui justement vous empêche de faire ce que vous avez envie de faire, c'est même pire on joue sur le sentiment de culpabilité, on vous présente cette démarche comme naturelle et donc insidieusement si vous n'adoptez pas les couches lavables vous contribuez à polluer la planète ! Evidemment que ce n'est pas bien, mais il faut faire la part des choses : vous n'allez pas non plus sauver la planète à vous toute seule, il y a d'autres gestes au quotidien qui auront peut être plus d'impacts et qui ne joue pas sur le domaine de la culpabilité ?
La suite :
vos enfants sont devenus ados, c'est le cas des miens : arrivent les premières menstruations, et très vite la question des tampons, là vous ne pensez même plus à expliquer à votre ado que les serviettes c'est pas bien à cause de tous les produits chimiques qui les composent, vous tentez au moins de sauver le reste, c'est à dire les convaincre de ne pas utiliser de tampons aux effets bien plus néfastes que les serviettes) Oui mais voilà votre ado fait de la compétition avec passion et il est évident que l'usage des tampons est obligé à moins de ne pas participer à certaines régates et donc de dire adieu à la compétition. Je n'ai pas voulu interdire et la priver de ce qu'elle aime, mais je lui ai donné quelques conseils pour minimiser les dégâts et je pense avoir eu raison, car dernièrement discrètement dans les courses mon ado a ajouté un paquet supplémentaire et quand je lui ai demandé pourquoi elle m'a avoué que c'était pour une copine dont la mère ne voulait pas qu'elle utilise ces fù^$* de tampons ! Et cette ado de fait utilisera ces nids à microbes malgré l'interdiction de sa mère qui n'en saura rien mais mais en plus elle les utilisera mal.
Voilà tout ça pour dire qu'il y aura toujours un grain de sable pour faire tomber nos belles théories de maman exemplaires et que l'on est obligées de composer avec !

Leelou a dit…

ché plus qui c'est qui a dit cette phrase pleine de bon sens !!!

"avant j'avais des principes, maintenant j'ai des enfants ..."

fin en tout cas ça résume un peu tout !!! pis si yen qui sont pas content que sophie elle dise ce qu'elle pense et ben on leur proutt au nez merde à la fin !!!

la liberté d'expression ne s'use que si on s'en sert pas !!!

AuréliB a dit…

Alors le coup de l'équivalent d'une chambre remplie de couches, je l'ai lu dans je ne sais plus quel bouquin écolo-intégriste et j'ai bien rigolé en lisant leur pseudo-calcul... Déjà, tout dépend de l'âge auquel l'enfant est propre. Ne serait-ce qu'entre 12 et 24 mois, ça fait une sacré marge, du simple au double. Mais le plus amusant, c'est que le calcul est faux. Ou alors il faut prévenir l'ASE tout de suite car la chambre en question est loin, très loin, des 9 m² réglementaire. Avant de recracher des conneries pareilles, il faudrait penser à retourner en primaire réapprendre à calculer les volumes...
Pour le reste... je passe ! Au passage, on m'a dit bcp de bien de la Mooncup. Mais je fais un blocage pour franchir le pas. Et je maintiens que les couche, le cosleeping et autres joyeusetés de parents concernés, c'est un faux débat petit bourgeois.

Franpi a dit…

C'est même pas un débat petit-bourgeois, c'est pire. Quand je lis que 6 milliards d'humains pourraient faire des efforts, je pense que notre humaniste de la couche en coton devrait demander à nos amis somaliens si ils trient leurs déchets...
Sinon, la taille de la chambre ne montre qu'une chose : c'est qu'à force d'être aussi déconnectés, on n'est qu'un petit consommateur bien propret. Changez le monde, consommez selon votre bon vouloir. C'est même pas triste, c'est lamentable.

Sophie a dit…

Oui mais elle est en quoi la mooncup hein ? en plastique ? Elle serait pas faite avec le même plastique que les biberons au bisphénol ? maintenant qu'ils sont interdits faut bien les recycler ?
Ok je sors ;-)

AureliB a dit…

A ma connaissance c'est fait en silicone. Donc a priori, pas trop nocif. En tout cas avec ce que l'on sait de cette matière actuellement ;-)

Anonyme a dit…

bonjour je serai donc l'homme que certaines d'entre vous réclame !!!
vive les couches lavables que de faire travaillé P&Gambles et consort c!!!chez nous c'est lavables et c'est bien !!! pas bourgeois bohème pour un sou ,juste conscient de la toxicité des jetables !!! et nous allons plus loin ds notre démarche le cododo et autres façons d'élevé nos enfants ne regardent que nous pour ce qui est de cette cela nous regarde tous de devoir donné cette terre à nos enfants dans l'état que nous leur avons empreinté est révoltante !!! et la perso je vais plus loin ma femme utilise des shl et la cup lors de ses lunaisons et moi qui suis incontinent porte des changes lavables et je me sens en accord avec moi-meme et rien ne vaut et ne justifie des batailles rangées comme cela à l'air d'etre ici !!! faites dans le privé ce que vous aimeriez que l'on vous fasse !!! vous voyez jeté des ordures sur la plage ? et bien c'est pareil ça me choque et vous aussi donc ne serait ce pas pareil aux sujets de nos petits langés ou pas dans des couches lavables ? ne vous laissez pas culpablilisé par quelques portes drapeaux légèrement convaincus d'etre de l'élite voir des meilleurs sur ce je vais au jardin accroché les changes et les miens aux fils a linges ciao bellas