un été à la bib 3

Suite du feuilleton de l'été, cette fois nous nous sommes attaqués au déplacement des romans :

avant
Après (comment ça vous ne voyez aucune différence ?)

Tout d'abord il est important d'être au clair sur le vocabulaire, car il y a ambiguités sur la définition du terme "étagère" : ce mot désigne aussi bien un meuble qu'une simple tablette supportant des livres (ou autres objets)

Dans le cas qui nous intéresse nous appellerons donc étagères le meuble formé par des planches ou tablettes supportant les livres. Le vocabulaire étant très riche on parlera aussi de rayonnages comme un terme équivalent à étagères. Les travées étant un ensemble de plusieurs étagères, un peu comme une rue délimitant un pâté de maisons.
Si je vous dis que nous avons décalé de 4 étagères l'ensemble des romans, vous vous dites : "et il leur faut 3 semaines pour faire ça ? " par contre si je vous dis que nous avons déplacé :
"5, 46 tonnes de livres" 
(et encore en prenant l'estimation basse du poids moyen d'un livre !)
Là ça calme un peu non ? Sur le moment j'ai eu un doute sur ces chiffres et puis nos bras, dos, genoux, endoloris se sont chargés de nous confirmer la véracité de ces chiffres !


Pour obtenir ces chiffres, je suis partie à la recherche du poids moyen d'un livre que les collègues présents sur le net malgré l'heure tardive (Merci Franck ;-) m'ont rapidement trouvé : C'est d'ailleurs l'occasion de s'apercevoir qu'il y a quelques variantes : 400 g moyenne trouvée ici mais qui va jusqu'à 750g d'après la BNF)

Nous avons donc décalé de 4 étagères, 
une moyenne de 25 livres sur 273 tablettes 
(le tout 2 fois à cause d'une sous-estimation)
13650 livres X 400g 

 5 460 000 g 
soit 5,46 tonnes


Voilà la prochaine fois quand on vous demandera ce que vous faites quand la bib est fermée je vous conseille un ton détaché et un :

"oh pas grand chose j'ai juste déplacé 5,5 tonnes de livres et quelques meubles ! "


 Et tout cela ne tient pas compte des opérations courantes inhérentes à la profession : faire ou défaire des cartons, porter ces cartons... 

Sur ce je vais vous abandonner quelques temps (ou pas) pour profiter de vacances (fort méritées ;-)



Commentaires

Marie a dit…
mais qu'est-ce que c'est beau des bibliothécaires qui travaillent pour le bien-être de leurs usagers!!!
Bonnes vacances à toi!
clem a dit…
T'a raté le meilleur marie.

C'est dans l'effort qu'on est les plus beaux.

Ou encore: c'est au pied de l'étagère qu'on voit le bibliothécaire.
Sophie a dit…
j'aime beaucoup le "c'est au pied d' l'étagère qu'on voit le bibliothécaire" je le réutiliserais ! ;-)
Sophie a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Benoît a dit…
Putain quelle jupe sophie ! décidemment !

Articles les plus consultés