mardi 15 février 2011

Le stagiaire de bibliothèque

Il y aurait beaucoup à dire sur l'esclave le stagiaire en bibliothèque, le mieux étant encore de le laisser s'exprimer. Voici donc le témoignage exclusif de Florent X. qui fut stagiaire à la BM de tûûûûût dont le responsable est un certain François que nous pourrons situer dans une ville aux confins de la Normandie.
(Bien sur tout ceci n'est que pure fiction, même si le stagiaire lui a vraiment existé ;-)

"Ah, stagiaire en bibliothèque/médiathèque, mon rêve ! 
 Emploi du temps :
Lundi, 
9h00
Nous réécoutons religieusement le podcast du "Casque et l'Enclume" de la veille, assorti des commentaires éclairés de François. Sauf quand c'est opéra, trop assommant : à la place nous écoutons religieusement "Carmina Burana" contée par Ève Ruggieri (étrangement, François y tient beaucoup).

10h00
Nous passons une bonne heure à débiner Jean-Louis Usine, le plus comique des critiques bilieux.
[Certaines mauvaises langues prétendent que, au fond, Culture c'est mieux. Mais en fait c'est moins drôle. (À ce propos, le stagiaire qui a écouté "Mauvais Genres" samedi soir écope de 20 coups de fouet.)]

11h00
Déjà la pause. Thé Yogi (Cinnamon Spice) et madeleines de Commercy pour le dessus du panier (François) ; café-distributeur et barres de céréales "OGM/pneu recyclé" pour les autres. (Le stagiaire qui est venu avec un thermos de café et des croissants écope de 20 coups de fouet.)

11h30
On tire au sort le stagiaire qui va lire le blog du jour. Le lundi, c'est celui de Pierre Assouline. Pas le pire, mais il faut aussi lire les commentaires et y répondre en vers. Journée foutue pour l'heureux gagnant du tirage au sort qui n'aura même pas le temps de :

12h00
Déjeuner
Toute l'équipe (moins le bloggeur) a rendez-vous à la cafétéria du Leclerc pour s'y goberger à loisir de Couscous Royal ou de Paëlla à l'Andalouse (sauf François qui va humblement ronger quelques Tournedos Rossini dans son modeste home).

13h30
Nous préparons fiévreusement l'ouverture des portes de 14h00. François n'ayant pas terminé sa Crème Brûlée, nous voici livrés à nous-mêmes à papillonner de droite et de gauche, à se demander si "La Vie Mode d'Emploi" est à ranger au rayon bricolage.

13h59
François gare sa modeste Ford Thunderbird rouge de 1963 à l'Emplacement Réservé.

14h00
Ouverture des portes, les fauves sont lâchés.

14h01
Personne : "c'est calme le lundi" déclare François avant de s'enfermer dans son bureau pour y échanger remarques pertinentes & autres points de vues appropriés avec ses collègues thécaires sur Facebook.

14h48
La même sempiternelle vieille dame du lundi vient s'enquérir une fois de plus si nous louons des aubes de communiant. Nous n'avons même plus la force d'en rire, mais c'est notre seul client.

14h53
Suite à un appel anonyme, le clochard qui urinait rageusement sur la Ford T-Bird rouge (celle de l'Emplacement Réservé) est interpellé et embarqué sans ménagement par la Police Municipale. On raconte que c'est un ex-stagiaire qui a mal tourné, le dimanche soir il écoutait le foot sur RTL en lisant des mangas.

15h00
Visite du nouvel adjoint à la Culture, qui s'étonne de ne pas trouver l'Équipe dans les périodiques. "Si vous aviez l'Équipe, il y aurait peut-être plus de monde dans votre boutique". "C'est calme le lundi" répond François sans se démonter.

15h21
Événement ! Nous avons bien failli avoir un nouvel inscrit. Ça s'est bien passé jusqu'à la prise des empreintes digitales, mais le monsieur a refusé le prélèvement d'ADN. Ces nouvelles cartes biométriques posent un sacré foutu problème.

16h05
François est tout émoustillé. La dernière commande est enfin arrivée : un import japonais de l'intégrale de The Residents en vinyles. Faute de place dans les rayons, il est décidé de supprimer la section "Musiques Folkloriques d'Amérique du Sud".

16h36
Le stagiaire qui a dérangé François pour savoir s'il fallait ranger Bauhaus dans "New-Wave", "Cold-Wave", "Batcave", "After-Punk" ou "Gothic" écope de 20 coups de fouet. François n'aime pas Bauhaus, qui rejoindra le folklore sud-américain à la poubelle.

16h50
Un habitué ramène un BD de Trondheim et en emprunte une de Larcenet. François essaye de le convaincre d'emprunter aussi un livre, mais le bougre est rétif et ne veux rien savoir.

17h45
Bientôt la fermeture. François nous communique le programme du lendemain : bizutage du nouveau stagiaire. Il faut lui faire croire que (suite à une circulaire du ministère de l'Éducation) sa tâche des six prochains mois et de corriger toutes les fautes d'orthographe de tous les Skyblogs.

17h48
On tire au sort le stagiaire qui va rester pour la nuit : il faut faire le ménage, recharger les distributeurs et effectuer une ronde toutes les heures. Et à 6h00 il faudra démarrer le serveurs Windows NT (toujours efficace mais un peu long à booter).

18h00
C'est l'heure de plier les gaules. On se salue, on se souhaite une bonne soirée, et à demain.

18h02
François s'arrête à l'Éléphant Bleu. Le stagiaire qui n'en croyait pas sa chance de se faire ramener chez lui est prié de nettoyer la T-Bird pendant que François écoute confortablement le 18h00 de Culture sur son autoradio Bose Dolby Surround DTS 5.1.

Une dure journée s'achève. Heureusement, "c'est calme le mardi" comme dirait François..."


Le François en question a d'ailleurs proposé que ce post porte le nom : 
" Une bonne mise en boîte ça conserve"  ;-)

4 commentaires:

dilvich a dit…

:-) N'empêche, ne pas aimer Bauhaus..
En tout cas, merci pour ce joli compte-rendu. ;-)
François.. heu, François? noon, un Ford T-Bird rouge !!!

François Lemarchand a dit…

Je pense que le pivot du texte n'est pas là, je ne connais pas ce François, mais ce stagiaire fait preuve d'une grande acuité, me semble-t-il dans cette saillie : "se demander si La Vie Mode d'Emploi est à ranger au rayon bricolage".
Nous touchons là au sublime...
Nous recevons beaucoup de stagiaires à la médiathèque où je travaille, mais j'espère que tous repartent avec ce genre de pensée, ça pourra les aider pour plus tard, ou nous...

Sophie a dit…

oui la vie mode d'emploi à ranger au rayon bricolage restera dans les annales :-)

Anonyme a dit…

t'es une cochonne toi !