dimanche 17 novembre 2013

marant c'etait pas marrant

Un titre bidon pour une soirée bidon.
Mercredi direction Paris pour la soirée Isabel Marant/h&M/Elle. En effet, j'avais gagné un concours qui m'a permis de participer à ce que je pensais être une soirée d'exception. Pour ceux qui l'ignore Isabel Marant serait la styliste branchée du moment, ce serait elle qui serait à l'origine de ces fameuses baskets à talons que vous avez certainement déjà aperçues et dont l'élégance n'est pas le fort.
Voulant profiter pleinement de cette escapade parisienne, nous sommes parties tôt, Génération Y et moi, afin de nous balader sur les Champs Elysées et profiter du soleil automnal. En passant, à côté du fameux H&M, où devait se tenir la soirée d'exception et remarquant un début de file d'attente : "Fi nous n'avons pas besoin d'attendre nous avons une invitation !" Et Génération Y de me répondre : "alors pourquoi attendre si le magasin est fermé ?" Sûre de moi je pose la question à une personne dans la file d'attente et là premier couac : oui on attend pour la soirée Isabel Marant depuis 15h... Avec invitation !
Après négociations, nous voici dans la file pour 2h d'attente, Génération Y ne voulant rien rater de cette soirée considérée comme exceptionnelle. "Maman, tu ne m'avais pas dit qu'il n'y avait eu que 50 tirages au sort ? Alors pourquoi on est déjà bien plus d'une centaine à attendre ?" J'ai ainsi appris par nos voisines qu'il y avait 1500 invitations pour deux à gagner donc déjà 3000 personnes attendues, plus les V.I.P. dont la file d'attente commençait aussi à sérieusement s'allonger. Oui en plus il y avait deux queues !


Avec Génération Y on avait imaginé un défilé avec tapis rouge et la possibilité de fureter tranquillement dans les rayons...

On a bien déchanté, inutile de vous dire qu'à 19h après ces heures d'attente ça a été le lâcher de fauves, bien pire que les soldes. H&M a bien fait les choses, quand est venu le moment d'entrer dans le magasin j'ai senti l'excitation me gagner ! Je comprends mieux maintenant ce mouvement de foule à l'occasion de certains grand événements. J'avais ressenti un peu la même chose lors de l'arrivée de sur scène de Tricky
Sauf que là, je me suis fait très peur, gagnée par une excitation qui n'avait pas de sens !

Comme dirait certains j'ai gagné un concours pour avoir le droit d'acheter !

Inutile de vous dire que je ne suis pas très fière de moi. Pour une marque qui en plus délocalise sa production en Afrique car le Bangladesh devient trop cher et pis les ouvriers qui meurent dans des usines insalubres ça fait pas bien.
A ce sentiment de honte il faut ajouter la description de chaos qui régnait à l'intérieur du magasin.

La collection était présentée en sous-sol, en bas de l'escalator, des serveurs nous attendaient avec des coupes de, peut être, champagne, je n'en ai pas la moindre idée je n'y ai pas goûté.

Nous sommes entrées parmi les premières dans le magasin et déjà la vision était apocalyptique, des hordes furieuses qui raflaient tout ce qu'elles trouvaient sur leur passage et dévastant tout aussi : portants vides, cartons éventrés, coupes de champagne renversées, vêtements jonchant le sol, piétinés !

Lorsque des vendeuses arrivaient pour réassortir les portants de quelques pièces elles étaient aussitôt assaillies.
Génération Y et moi nous sommes vraiment demandées ou nous étions tombées, les vendeuses et les serveurs aussi, étonnés quand nous refusiions poliment la coupe de champagne qu'ils nous proposaient
L'addition salée de certains achats dépassant les 900€, ou l'acharnement d'autres à acheter même si ça ne leur allait pas, nous a laissé perplexes et nous sommes sorties rapidement du magasin en nous posant des questions. Pas longtemps, car nous avons retrouvé ce sac devenu collector, et donné gratuitement, en vente à 15€ sur Ebay...

Bilan : Génération Z a un joli pantalon dont il se fiche royalement, d'autant qu'il trouve qu'il fait "pyjama" !

Aucun commentaire: