samedi 28 mai 2016

cycling for libraries



Pour la 2e année consécutive je participe à un événement particulier, un peu bizarre, qui n’aurait pas  pu naître ailleurs que dans l’esprit torturé d’un bibliothécaire. En l’occurrence, l’esprit, que l’on pensait, plutôt sain, de bibliothécaires d’Europe du Nord.
 Cycling for libraries
Plus communément appelé cyclo-biblio (oui c’est moins bien en français, ça fait moins sérieux aussi)
Cette année cet événement s’appelle le « Toubo » (oui je sais….)
Bref il s’agit de partir de TOUlouse pour rejoindre BOrdeaux. Soit 400km le long du canal du midi (d’après les organisateurs il paraitrait que c’est à peu près plat, enfin ça c’est qu’ils m’ont dit parce qu’ils savent que je déteste les côtes).
400km à vélo certes mais en plus comme les bibliothécaires sont vraiment des gens complètement malades très prolifiques, ils prévoient des thématiques pour discuter tout en pédalant (eux, pas moi, occupée que je serai à survivre) et cette année, on a décroché le pompon la thématique principale est  « Vers des bibliothèques participatives » !
Pour pimenter les choses, en effet, ce serait trop simple, en plus d’être 54 cyclobiblios, différentes nationalités sont représentées. Il faut donc en plus de pédaler, de regarder le paysage, de réfléchir, de survivre, … Se rappeler de son allemand niveau collège et de son anglais niveau… « Bob is in the kitchen »
En fait, au fur et à mesure que j’écris ce post, je suis en train de me dire mais qu’est-ce que je vais faire dans cette galère ?
Oui, bien sur,  j’exagère car il s’agit en fait d’une très belle aventure humaine, participative, collaborative, …
« Passe-moi la clef de 15, non c’est pas pour te taper, faut que je démonte ma roue !»
Un dernier petit mot sur le régime alimentaire très sain des cyclistes, certains carburent aux fruits secs, d’autres à des boissons dont la couleur fluo ferait passer le pot belge pour le plus sain des régimes, mais surtout la tradition veut que dans les bibliothèques qui nous accueillent on goûte les spécialités locales :
L’année dernière en alsace c’était régime Kougloff (on ne parlera jamais assez du sens de l’hospitalité des alsaciens : vous en reprendrez bien encore un 5e morceau ?)
Cette année la spécialité de Toulouse c’est le cassoulet et la spécialité de Bordeaux le cannelé… J’ai peur…

Si vous voulez suivre nos pérégrinations c’est là :

Ou en savoir plus :

Et j'essaierai de publier pendant le parcours... S'il me reste des forces !

1 commentaire:

Anonyme a dit…

C'est pas gagné. C'est Bryan qui est à la kitchen ^^
Bon courage !